Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

www.etudiants-communistes.org le 20 juillet 2017

Les vacances sont à peine entamées que déjà le gouvernement Philippe prend pour cible les étudiant.e.s. Avec 331 millions d’euros d’annulation de crédits, Macron porte un coup dur à l’enseignement supérieur et à la recherche, déjà en grande difficulté financière depuis des années. Le budget des universités perd 95 millions, la vie étudiante 46,4 millions et la recherche près de 190 millions !

A l’heure où le tirage au sort et la sélection illégale se multiplient, à l’heure où 87 000 bachelier.e.s sont encore sans affectation dans le supérieur, cette nouvelle coupe budgétaire, qui ne faisait pas partie du programme du candidat Macron, est un coup de poignard dans le dos des étudiant.e.s. Elle confirme la seule politique suivie par le gouvernement Macron : celle de l’échec. Moins d’argent pour nos études, c’est moins de diplômé.e.s, c’est moins d’insertion professionnelle et d’emploi, c’est moins de progrès économique et social.

Les étudiant.e.s communistes continuent à défendre le réinvestissement d’urgence de l’Etat dans l’enseignement supérieur, à hauteur de 3 milliards d’euros cette année. Pour cela, il faut avoir le courage politique de mettre fin aux gaspillages, en ponctionnant le Crédit Impôt Recherche, un cadeau fiscal annuel de 6 milliards d’euros.

 

Cette année pour leur inscription dans le supérieur, des milliers de bachelier.es supplémentaires sont concerné.es par le tirage au sort. Cette pratique absurde et injuste s’est développée depuis plusieurs années dans un flou juridique total. Elle n’est pas l’effet du hasard mais bien de choix politiques, qui ont conduit au désinvestissement public dans les établissements.

Contre cette pratique, des voix de plus en plus nombreuses s’élèvent. C’est sans doute ce qui a conduit Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, à faire connaître son souhait d’« en finir avec le tirage au sort ». Si l’on ne peut que saluer cette annonce, force est de constater qu’aucune mesure concrète ne l’accompagne. Les étudiant.es feront donc leur rentrée 2017 sans l’assurance que leur situation s’améliore.

Pour les étudiant.es communistes, la seule solution viable face au tirage au sort est de commencer dès maintenant à réinvestir dans l’enseignement supérieur, en priorité dans les universités et établissements en grande difficulté. Cela permettra de couper court aux fermetures de filières mais aussi d’en finir une bonne fois pour toutes avec le tirage au sort. Pour financer cette priorité, le gouvernement doit renoncer à une partie du Crédit Impôt Recherche, un dispositif irresponsable coûtant 6 milliards d’euros par an aux contribuables.

 

 

 
Tag(s) : #AGIR AVEC LE PCF, #EDUCATION

Partager cet article

Repost 0