Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Notre ami José Fort nous rappelle ici l'ampleur et la difficulté de la lutte idéologique qui, même aux meilleurs moments de notre histoire, ne fut gagnée que de justesse.

Nous sommes convaincus que pour combattre ce qu'il appelle "la France réac.", il faut avant tout combattre ce qui rend certains français réac.: l'exploitation de l'homme par l'homme et son cortège de misères matérielles, éducatives et culturelles ainsi que l'endoctrinement par les médias, bref ce qu'il nous faut combattre c'est le capitalisme.

Nous croyons aussi que pour réussir dans cette tâche il faut un parti communiste fort qui permette à toutes les victimes de l'exploitation de prendre la parole et de mener efficacement le combat de classe   pour le monde à naître: celui qui mettra l'humain d'abord.

A  la section Oswald Calvetti c'est ainsi que nous entendons notre engagement. Rejoignez-nous, rejoignez la Parti Communiste Français!

Rouge Cerise

 

 

 

D’autres plus compétants que moi analyseront les résultats du premier tour des élections départementales. Mais j’ai lu tellement de posts d’espoir incantatoires avant le scrutin, suivis ce matin de messages accablés et désespérés, qu’il me semble utile de rappeler une donnée essentielle : la France était et reste un pays réactionnaire.

On brandit à juste titre les moments glorieux de notre Histoire (la Révolution, la Résistance etc…) en gommant souvent le reste. La France c’est aussi entre 1789 et 1799 la Contre-Révolution illustrée par les aristocrates émigrés à Coblence, les penseurs catholiques, royalistes et les chouans ; c’est le soutien des classes dominantes à Thiers pendant les fusillades de la « Semaine sanglante » lors de la Commune de Paris ; c’est le très large soutien populaire au régime de Vichy ; c’est, à la veille de la Libération, le rassemblement autour de Pétain place de l’Hôtel de ville de Paris quatre mois avant que De Gaulle soit acclamé au même endroit ; c’est l’approbation majoritaire des Français (au moins au début) des guerres coloniales au Vietnam et en Algérie ; c’est, plus près de nous, le soutien de l’opinion publique aux bombardements de la Libye et à d’autres opérations militaires avec les effroyables retombées, notamment le terrorisme. J’arrête la liste. En ajoutant que la victoire du Front populaire fut obtenue d’une courte tête, que l’élection de Mitterrand fut le résultat d’un déplacement de 200.000 voix et que l’arrivée de Hollande s’explique par un rejet massif de Sarkozy.

En fait, il n’y a rien de très nouveau dans notre beau pays. La droite retrouve son score moyen, le PS paie ses mensonges et sa politique de droite, le Front de gauche se maintient avec difficulté, le peuple abstentionniste se tenant loin de la vie de la cité, souffrant en silence pendant que les héritiers du pétainisme et de la milice surfent sur le malheur des gens et l’irresponsabilité des gouvernants qu’ils soient PS ou de droite.

A mes amis désespéré qui, quelques heures avant le scrutin étaient étrangement euphoriques, un conseil : restons lucides sur la réalité du pays pour mieux construire l’édifice qui nous permettra de combattre efficacement la France réac.

 

José Fort

 

 

-----------------------------

Dimanche 29 mars

Loto du Café Coeur d'Artichaut

 

 

Salle des Fêtes. Isle sur la Sorgue

 

-----------------------------

Partager cet article

Repost 0