Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Pif est de retour dans les kiosques ! Le magazine, de 192 pages, est tiré à 100 000 exemplaires. 
Il est vendu au prix de 5,90 euros. Ce Super Pif est destiné aux enfants de 8 à 12 ans. Il sera en vente durant trois mois. Côté bande dessinée, il est composé de rééditions d’histoires marquantes de Pif Gadget, et de nouveautés. 
Il comprend aussi 25 pages de jeux, très graphiques. 
Et, bien sûr, une partie magazine, avec des sujets 
qui éveillent et nourrissent la curiosité des petits, 
et des grands, sur le monde

 

« Pif, c’est un état d’esprit et des valeurs »

 

Olivier Chartrain, rédacteur en chef du projet, répond aux questions de Caroline Constant pour l'Humanité (extraits)

 

(....) Quelle est la différence, pour les enfants d’aujourd’hui, entre les journaux déjà en kiosques et Pif  ?

Olivier Chartrain Contrairement à Super Picsou, nous tentons de sortir de la BD, et d’ouvrir les champs de l’actualité et la découverte. Les nostalgiques se souviendront qu’ils ont pu découvrir, dans les années 1970, la notion d’écologie, dans Pif, à une époque où tout le monde s’en moquait. Il y avait de vraies valeurs, ce n’était absolument pas dogmatique. C’est valable sur l’environnement, la solidarité, la curiosité : un enfant a besoin qu’on alimente sa curiosité, de découvrir des univers surprenants, ou qui peuvent sembler inaccessibles. Là, par exemple, nous avons réalisé une double page sur le LHC, l’accélérateur de particules du CERN, à Genève, pour des enfants de 8 à 12 ans. C’est ça, l’esprit et les valeurs de Pif : être à la fois dans la découverte, l’ouverture sur le monde sans être ennuyeux. Ce serait vain, et voué à l’échec, de faire un Pif qui ne serait pas porteur de cette dimension. Et c’est aussi la seule chose qui nous permette d’exister dans la presse jeunesse. Qui est comme le reste de la presse : pas très flamboyante.

 

Le journal est ressorti de 2004 à 2008, et a dû fermer. Est-ce que tu penses qu’il y a encore une attente ?

Olivier Chartrain Ce magazine a été réalisé par trois types, pendant trois mois : Frédéric Gargaud, concepteur éditorial, Jean-Pierre Créac’h, le directeur artistique, et moi. De 2004 à 2008, Pif était beaucoup plus dans la création que ce que nous pouvons nous permettre aujourd’hui. Il est évident que notre ambition est d’aller de plus en plus vers la création. Il faut tenir un équilibre entre les deux : les anciennes BD de Pif, si on les choisit bien, peuvent plaire à des enfants d’aujourd’hui. Mais les rééditions de Couik, par exemple, sortent de ces numéros des années 2000, parce qu’elles sont adaptées au monde actuel. Les nostalgiques peuvent avoir la crainte qu’on aille à l’échec, comme en 2004-2008 ça recommence. C’est d’ailleurs une crainte légitime : nous avons réalisé ce hors-série, nous en ferons sans doute un autre en fin d’année. Mais ça ne nous donne aucune garantie sur l’avenir et la poursuite de cette aventure. Il est très clair qu’il ne va pas y avoir un hebdomadaire Pif Gadget, qui va sortir en kiosques fin septembre. L’Humanité n’en a pas les moyens. Et ce ne serait sans doute pas viable.

 

Et le gadget, alors ?

Olivier Chartrain Il n’y a pas de gadget dans ce premier numéro. Mais une surprise, que l’Obs a dévoilée : ce sont des cartes postales, que les enfants pourront envoyer à leurs proches pendant les vacances. Elles ont été dessinées par Netch. Le gadget, c’est l’identité de Pif. Nous avons beaucoup réfléchi et hésité sur le sujet. Car lorsqu’on dit « Pif », la réponse immédiate est « pois sauteurs », « pifises », « machine aux œufs carrés »… Les gadgets de Pif étaient particulièrement intelligents. C’était la marque de fabrique de Pif, quand ils ont commencé, dans les années 1960. Personne ne faisait ça, en dehors de la lessive Bonux. Aujourd’hui, nous sommes dans un contexte différent : parce qu’il y a eu Pif, on ne peut plus avoir un magazine pour les mômes, sans une bricole en plastique fabriquée en Chine, par des enfants, qui ne vaut rien. Ces gadgets n’apportent rien, sont en général moches et de mauvaise qualité. Dans le délai que nous avions, nous ne pouvions pas avoir un gadget exigeant. Mais nous allons continuer à y réfléchir. Nous avons bien l’intention de trouver.

 

-----------------------------

Fête de L'Humanité

11,12,13 septembre à La Courneuve

 

 

Commandez vos vignettes (22 euros):

Rougecerise84@hotmail.fr

 

Pour en savoir plus

-----------------------------

 

 

Tag(s) : #CULTURE

Partager cet article

Repost 0