Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Publié le 18 septembre 2015 par Front de Gauche Pierre Bénite

 

C' est par dizaines de milliers que les travailleurs finlandais sont descendus dans les rues pour s’opposer à l’euro-, alors que des appels à la grève étaient suivi dans de large secteur de l’économie, particulièrement visibles par exemple au niveau des transports de la capital Helsinki.

Dans ce pays de l’Union Européenne et de la zone euro également, les travailleurs sont sous le coup des diktats de l’Union Européenne, imposant là aussi en application des traités européens une politique à sens unique au profit des multinationales et du patronat, faisant payer la crise aux travailleurs.

Retraités, fonctionnaires, allocataires sociaux et salariés du privé: l’austérité frappe tout le monde.

Les syndicats exigent le retrait des dernières réformes présentées par le gouvernement qui sabrent les majorations salariales pour les heures supplémentaires et les dimanches, suppriment deux jours fériés ainsi que huit jours de congés aux agents de l’État. Mesures ressemblant à celles qu’étudient le gouvernement Valls-MEDEF et que réclament à grand cris la droite et l’extrème droite en France, mesures directement issus des feuilles de routes écrites par les patrons et dont la commission européenne et la BCE s’assurent du respect scrupuleux.

A Helsinki aussi, le gouvernement pro-européen s’appuie sur le prétexte de la dette public pour sabrer dans les salaires et les services publics.

De Paris à Helsinki, de Athènes à Lisbonnes, de Sofia à Dublin et de Rome à Bruxelles, partout les travailleurs sont écrasés, divisés et mis en concurrence par l’UE et un euro au service du Capital, ces armes d’exploitations massives des travailleurs construites par et pour le patronat.

 

Mention spécial à LIBERATION...

Nous ne pouvons que saluer une fois de plus l'excellent travail  de nos grands médias nationaux et à ces journalistes qui au péril de leur vie, par une présence constante et acharnée sur tous les terrains de luttes, au coeur des guerres et des conflits se sacrifient pour nous informer, risquant en permance la tendinite  à force de recopier  inlassablement sans analyses et sans même les modifier (ni sans doute les vérifier ! ) les dépêches que leur sert l' AFP , ce qui les amène parfois à deux jours d'intervalle à se contredire  .

Tag(s) : #JE LUTTE DES CLASSES

Partager cet article

Repost 0