Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 Aylan. Tribune libre de Delphine

 

Il y a quelques mois, nous étions tous Charlie. Aujourd'hui, la presse française n'est pas Aylan. Et trop peu de gens le sont d'ailleurs. Remarquez, personne ne peut prétendre être Aylan, et avoir eu la force et le courage de ce petit garçon qui, en trois si courtes années de vie, a dû voir plus d'horreurs que nous tous réunis.
 Eh oui, ils étaient bien français nos Charlie. Alors là, hors de question de rester les bras croisés, on a crié, on a pleuré, on a manifesté !
 Aujourd'hui personne ne manifeste pour tous ces migrants qui traversent les océans dans des cales de bateaux au péril de leur vie dans l'espoir d'un monde meilleur. Non, personne ne manifeste mais beaucoup crient haut et fort à la fermeture des frontières de peur qu'on vienne leur "voler" leur emploi, leurs allocs et leur France. Mais sur quel fondement au juste ? Sur celui de cette chance insolente que nous avons d'être nés sous une bonne étoile, celle d'un pays libre ? Cette chance qui nous permet de dormir sur nos deux oreilles la nuit quand d'autres n'entendent que les bombes et le chaos ?
 Le petit corps d'un pauvre enfant de 3 ans rejeté par la mer suffira-t-il à ouvrir les yeux d'une Europe toujours plus égoïste ? Non, la France n'est décidément pas Aylan. Mais j'ose espérer qu'il fera quand même le tour de nos consciences afin de vous montrer que derrière cette migration se cachent des hommes, des femmes et des enfants (du même âge que les vôtres...) qui doivent s'arracher à leurs racines pour survivre mais sont accueillis dans la haine partout où ils vont.

Delphine
 

------------------------

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :