Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

08 Octobre 2015 Communiqué de l 'association Aides

Vendredi 2 octobre 2015, Assemblée départementale de Vaucluse, au moment de voter les autorisations au président du Conseil Départemental de verser des subventions à des associations dont AIDES, des élu-e-s d’extrême droite se déchaînent, insupportables. Attention florilège :

« On ne comprend pas que cette association fournisse des seringues pour que les toxicomanes s'enfoncent davantage dans la drogue »

« La campagne de pub de l'association sur les chaînes pornos est obscène, épouvantable, honteuse, dégénérée »

« AIDES a une gestion financière opaque et un pilotage calamiteux de la part de sa présidente »

Ces propos  sont mensongers, vulgaires et calomnieux, et ils révèlent également une réelle incompétence doublée d’ignorance sur les questions de santé.

Concernant la délivrance de seringues aux usagers de drogues rappelons juste à ces élus de la République qu’elle est autorisée depuis les années 90, inscrite dans la loi depuis 2004, et qu’elle a fait la preuve de son efficacité pour lutter contre le VIH/sida. Chez les usagers de drogues la transmission du VIH/sida ne représente plus que 2% des nouvelles contaminations annuelles. Nous en sommes fier.e.s !

Quant à nos campagnes de communication, pour ceux qui trouvent bizarre ou choquant qu’elles parlent de sexualité, nous tenons à les en informer : le virus du sida se transmet majoritairement par rapport sexuel non protégé. AIDES n’hésite pas à rappeler et à informer sur les modes de transmission du VIH, à inciter les personnes à se faire dépister et à être  accompagnées vers les soins si nécessaire, quelles que soient leur-s pratique-s et leur-s orientation-s sexuelle-s, leur nationalité. AIDES s’est construite depuis 30 ans par les personnes stigmatisées, victimes de clichés et de discriminations de toute sorte, pour faire reculer l’épidémie de sida. Si ça fait de nous des dégénéré.e.s nous en sommes fier.e.s!

Enfin, dénoncer une gestion financière opaque et un pilotage calamiteux de AIDES relève de la calomnie. Les comptes de AIDES, reconnue d’utilité publique depuis 1990, sont publiés sur notre site Internet et font l’objet de contrôles réguliers de l’Etat et des collectivités territoriales.

Depuis 30 ans l’extrême droite n’a jamais renié la proposition de Le Pen de créer des « sidatoriums » et n’offre aucun discours ni proposition crédible sur le VIH et la santé. Son seul crédo, c’est la haine de l’autre.  Derrière une stratégie de légitimation / normalisation, et les élections régionales approchant, ces propos tenus en séance viennent nous rappeler, si cela était nécessaire,  l’intolérance, le rejet,  la défiance et  globalement l’incapacité de ces élu-e-s à traiter des vrais enjeux. Soyez certains que nous serons toujours là pour dénoncer ce type de propos, d’où qu’ils viennent.

Au nom de toutes les personnes concernées, c'est-à-dire vous et nous,  AIDES remercie les élu-e-s du conseil départemental qui ont maintenu en séance les débats au niveau de la démocratie et des réelles exigences de santé publique.

------------------------------------------

Le FN, ennemi de la lutte contre le sida et de ses acteurICEs

Lire ici le  communiqué  de Act Up-Paris  en  soutien à Aides

 

 

Tag(s) : #EXTREME DROITE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :