Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Publié par http://www.le-blog-de-roger-colombier.com

1 Novembre 2015 

L'ex-directeur général adjoint du Medef, Anton Molina, attaque en justice son ancien employeur, estimant avoir été victime d'une chasse aux sorcières, titre Le Parisien.

Sans blââgue!
Et si, mes bons amis, celui qui était dirlo général adjoint sous Ernest-Antoine Seillière, puis sous Laurence Parisot et enfin sous Pierre Gattaz, demande justice devant une institution judiciaire que justement le patronat veut gommer de la justice.
10 ans qu'il était aux petits soins, le camarade, pour le syndicat des patrons, "nuit et jour, soir et week-end", a plaidé son avocat. Et voilà-ty pas qu'il est viré comme un vulgaire travailleur pour cause réelle et sérieuse, parce "qu'il ne s'est pas adapté à la nouvelle organisation du Medef". Entre nous soi-dit, je n'avais vu aucune inflection dans l'attitude du syndicat des patrons. Mais passons...
Bref, l'ex-directeur général adjoint du Medef demande au Medef 400 000 euros de dommages et intérêts pour licenciement abusif et 350 000 euros au titre des heures sup et de nuit.
Selon Le Parisien, il parait que ça déménage sec dans la taule dirigée par Pierre Gattaz: "35 salariés sur 180 ont quitté l'organisation depuis deux ans : le secrétaire général, la directrice générale déléguée, le directeur général adjoint chargé des affaires économiques ou encore celui chargé des affaires sociales." Selon l'un d'entre eux, « beaucoup de salariés encore présents dans l'organisation savent que leur tour est proche et consultent leur avocat »"
Pourvu qu'ils n'adhèrent pas à la CFDT, ça ferait désordre entre partenaires sociaux.

 

-------------------------------

Un spectacle de lutte.

Paul Fructus et ses complices au Chien qui fume

-------------------------------

Partager cet article

Repost 0