Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Une lutte exemplaire:

 

En juin, les habitants de Châteauneuf de Gadagne apprennent avec stupeur, par un communiqué de La Poste dans le bulletin municipal, la fermeture définitive de leur bureau l'après-midi et le samedi matin, cela à compter du premier juillet.

Aussitôt notre Parti et le Front de Gauche lance une campagne d'information et de protestation avec affiche et pétition. Nos camarades appellent aussi  à la création d'un collectif de défense de la poste.   Celui-ci se réunit pour la première fois le 31 août dans la salle Anfos Tavan. Les syndicats Sud PTT et CGT La Poste lui apportent leur soutien, soutien qui ne se démentira jamais tout au long du mouvement.

Très vite la pétition recueillera  1 700 signatures (dans un village de 3 200 habitants et qui ne compte que 1 400 boîtes à lettres!)

 

Elle sera remise au représentant de la poste devant 250 personnes

 

La municipalité de Châteauneuf de Gadagne soutient le mouvement, le conseil municipal vote à l'unanimité une délibération pour garder la poste ouverte et le maire adresse une lettre très argumentée à la direction de La Poste pour lui dire combien la décision de réduire les horaires d'ouverture apparaît incompréhensible.

 

​De très nombreux élus se mobilisent et écrivent à La Poste.  Le sénateur Alain Dufaut,  le député Jean-Claude Bouchet, le conseiller régional  Jacques Olivier , les conseillers départementaux Delphine Jordan et André Castelli et le président de la communauté de commune et conseiller départemental Pierre Gonzalvez.

 

 

Le 26 janvier une vingtaine de représentants du collectif participeront à la manifestation d'Avignon pour la défense du service public. Cette action sera largement couverte par la presse locale (articles de La Marseillaise  et 2La ProvenceVaucluse Matin)

 

La Poste, soutenue par Macron, répond par le mépris:

A ce mouvement de la population et de ses élus, La Poste oppose un souverain mépris: pas question de revenir sur les décisions prises. Tout au plus accepte-t-elle d'en faire un bilan après six mois d'application. On attendait donc ce bilan en janvier, il aura (peut-être)  lieu en mars car, arguant d'une modification mineure d'horaire intervenue début septembre,  la poste a décidé  de le retarder de deux mois; ça s'annonce bien!

Il est vrai que dans son combat pour rogner le service public La Poste a trouvé un supporter de  poids: Emmanuel Macron qui n'a pas hésité à prendre la plume pour renvoyer dans ses buts le député Jean-Claude Bouchet. Rouge Cerise publie cette lettre qui fleure bon les études du ministre chez les jésuites (C'est ici).

 

Le collectif et la municipalité appellent à une réunion publique:

Face à tant de mépris le collectif, la municipalité ont appelé la population à faire le point, lors d'une réunion publique qui s'est tenue ce samedi 30 janvier à la salle Anfos Tavan

 

Voir l'éditorial de Monsieur Pierre Molland, maire de Châteauneuf de Gadagne  (c'est ici)

 

Pus de 200 personnes au rendez-vous

Plus de 200 castelnovin (e)s ont répondu à l'invitation et c'est donc une assistance nombreuse qui se pressait salle Anfos Tavan. 
Les journalistes de FR3 et de Radio Bleu Vaucluse qui couvraient l'événement en étaient impressionnés.


C'est d'abord le maire, Pierre Molland qui pour ouvrir la réunion a fait une déclaration ferme et sans ambiguïté réaffirmant la volonté de la municipalité de voir la poste répondre aux besoins des habitants du village.

 

Pierre-Yvon Danilo, au nom du collectif,  a ensuite rappelé les grandes étapes de la lutte  (lire son intervention).

 

Puis notre camarade Delphine Jordan, conseillère départementale,  renouvela son soutien à la lutte des castelnovin(e)s pour défendre leur poste. Elle dit aussi son attachement à la défense du service public.

 


Un débat a ensuite permis un échange de points de vue entre les participants. Des actions, sur lesquelles Rouge Cerise reviendra, furent discutées. 
La réunion s'est terminée par le vote de la motion ci-dessous qui sera, dans un premier temps, envoyée pour endossement aux élus qui soutiennent le mouvement et qui n'ont pu être présents ce samedi salle Anfos Tavan puis, dans un deuxième temps, portée  à la préfecture.


Si La Poste compte sur la lassitude des castelnovin(e)s pour faire entériner son mauvais coup, elle fait fausse route car à Châteauneuf de Gadagne la population et la municipalité ne lâchent rien et sont prêtes à le faire savoir calmement mais très fermement

 

à suivre...
 

 

 

 

Motion adoptée  à l'issue de la Réunion Publique

du 30 janvier 2016, à Châteauneuf de Gadagne

 

"Monsieur le Maire et ses conseillers municipaux

Les Membres du Collectif « La Poste de notre village en danger. »

 Les 200 personnes présentes et leurs familles

 Les Elus qui soutiennent leur revendication : Président de la Communauté de Communes du Pays des Sorgues et des Monts de Vaucluse, Conseillers Départementaux, Parlementaires du Vaucluse, toutes tendances confondues : 
    - rappellent, solennellement, leur opposition unanime et catégorique
 à la fermeture du Bureau de Poste, toutes les après-midi et le Samedi matin 
  - exigent de la Direction de la Poste l'ouverture immédiate d'une négociation pour mettre en place des horaires d'ouverture du Bureau de Châteauneuf de Gadagne qui correspondent réellement aux besoins des Usagers et qui tiennent compte, aussi et surtout, des intérêts vitaux d'une commune rurale de près de 3500 habitants."

 

 

 

 La vidéo présente les interventions de Monsieur Pierre Molland, maire de Châteauneuf de Gadagne, de Pierre-Yvon Danilo au nom du collectif et de Delphine Jordan conseillère départementale PCF-FG.

 

Partager cet article

Repost 0