Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comme tous les ans désormais, le » groupe d’experts » sur le smic s’est autorisé à dire aux smicards qu’ils gagnaient déjà trop.

" Ce n’est pas le moment d’ajouter à l’incertitude en cherchant à accélérer dès à présent la hausse des salaires. Il se trouve par ailleurs que la croissance du smic est restée très proche de celle du salaire moyen sur ces trois dernières années. Dans ces conditions, s’en tenir à l’indexation légale du smic sur l’inflation et les indices salariaux semble le plus raisonnable. » 

Mme Myriam El Khomri, ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social ( ouf... ) lors d'une question au gouvernement (*) par André Chassaigne (PCF ) à propos de la faible revalorisation du Smic (0.6% ) à estimée qu'un allègement des impôts sur le revenu ( dont elle ne semble pas savoir que la plupart des smicards en sont exonérés )  vaut  d'avantage qu'un coup de pouce conséquent au Smic et que la faiblesse de cette revalorisation est un " signal que nous voulons favoriser le pouvoir d’achat des travailleurs les plus modestes." (sic) 

Autrement dit  Mme Myriam El Khomri se f..t de nous !

Plutôt qu'un article de fond sur les difficultés des travailleurs les plus modestes ou sur l'angoisse généré par la précarité et le travail à temps partiel , plutôt que de rappeller que  80 % des 3 millions d’employés au  smic (surtout des femmes) sont dans l’économie locale : emplois de serveurs, de vendeurs, de femmes de ménage, d’aides-soignantes, d’assistantes maternelles, d’employés d’association et sont  donc très peu sujet à la " compétition mondialisée "  toujours mise en avant pour justifier une stagnation des salaires , Rouge Cerise préfére vous faire partager un article du GORAFI ( ** ) dont le professionnalisme et le sérieux n 'a rien à envier à celuis  de ces auto-proclamés  experts et de Mme la ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social ( re-ouf... ).

 

(*) http://www.groupe-communiste.assemblee-nationale.fr/expressions/revalorisation-du-smic

( ** ) http://www.legorafi.fr/  Le Gorafi est un site d'information parodique créé en mai 2012, Les articles du Gorafi commentent des évènements réels ou imaginaires d'une manière satirique et décalée, reprenant la plupart des codes de la presse.Les articles du Gorafi sont quelquefois pris au sérieux  par certains et notament Christine Boutin !

 

------------------------------

LE GORAFI,  Publié le 06/01/2016 par La Rédaction dans la rubrique Société.

Ses amis ne le reconnaissent plus depuis que son SMIC a été augmenté de 6 euros

Jean-Luc Hernaud, salarié depuis 29 ans chez Peugeot-Citroen, a complètement « pété les plombs » suite à l’augmentation spéctaculaire de son salaire au 1er Janvier 2016.

La remise en marche de son chauffage électrique, un nouveau paillasson, et surtout deux vrais repas par jour, voilà le nouveau quotidien de cet ouvrier alsacien au grand dam de son entourage. « Ce n’est plus le Jean-Luc que j’ai connu. » confie Marc son ami d’enfance qui l’a croisé lundi dernier, jetant des pièces jaunes par la vitre de sa Skoda break avec une cigarette et non une simple roulée à la bouche.

Sa maman affirme même que Jean-Luc n’appelle ses amis que pour leurs annoncer qu’il s’est acheté un abonnement à son journal préféré ou bien juste pour dire que son chien digère mal ses nouvelles croquettes en lieu et place des traditionnels restes.

« 6 Euros d’un coup c’est beaucoup trop »

Selon Pascal Chatelet, sociologue à la Sorbonne, le gouvernement ne pense pas à l’impact social que peut provoquer une telle augmentation du salaire minimum : « 6 euros d’un seul coup c’est beaucoup trop, il faut y aller doucement, 3 ou 4 centimes auraient été beaucoup plus raisonnable. »

Reste à savoir si Jean-Luc redescendra un jour sur terre et s’il ne se laissera pas emporter par ses excès de cette nouvelle situation. « Notre plus grande crainte est que quelqu’un profite de lui, de son argent et de son côté flambeur, j’ai peur qu’il n’y arrive pas » ajoutent ses camarades de travail.

 

Tag(s) : #JE LUTTE DES CLASSES

Partager cet article

Repost 0