Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une centaine de jeunes d’extrême droite défilant le  samedi 30 janvier  dans les rues d’Aix à l’appel de Génération identitaire, flambeaux et slogans à l’appui. 

Hasard du calendrier (?) le  30 janvier est la date anniversaire de l’accession d’Hitler à la chancellerie d’Allemagne .

 

Publié le 17/02/2016 http://www.visa-isa.org/ 

 

Le département des Bouches-du-Rhône a vu, ces derniers temps, ressurgir l'Action Française, en particulier dans la jeunesse étudiante. VISA 13 a réalisé un dossier d'analyse pour expliquer l'historique et le projet politique de ce groupuscule (voir au bas de l'article) et publié le communiqué ci-dessous :

 " Depuis quelques mois maintenant, nous assistons dans le département et plus particulièrement à Aix-en-Provence, à la multiplication d’actions violentes menées par divers groupuscules d’extrême droite.
Il faut dire que le climat politique est particulièrement propice au développement du rejet de l’autre et de la haine. Le gouvernement Hollande - Valls entre racisme anti-Rroms, chasse aux migrants et stigmatisation des musulmans contribue largement à jeter de l’huile sur le feu. Le tout dans un état d’urgence permanent qui voit désormais la déchéance de nationalité faire son entrée dans la Constitution. De tout évidence, notre société est sur le point de basculer vers une idéologie des plus réactionnaires et que l’on espérait vaincue.
Le FN a un tapis rouge déroulé devant lui et ne cesse de voir son influence croitre. C’est dans ce contexte que des groupuscules d’extrême droite réapparaissent ou font de plus en plus parler d’eux. En effet cette situation leur donne confiance et il ne fait aucun doute que dans ces conditions, les apparitions et actions violentes de ces groupes vont continuer et augmenter.
Depuis plusieurs mois, c’est principalement l’Action Française, groupuscule se réclamant du royalisme, mais réellement fasciste, dans son idéologie comme dans ses pratiques, qui fait parler d’elle à Aix-en-Provence notamment.
Dégradations du local du PCF à Aix, agression de militants des Jeunes Communistes, perturbation de rassemblement des militants des droits de l’Homme (cercle de silence), irruption dans une conférence à l’IEP en décembre dernier, mais aussi menaces de mort sur le député socialiste Jean-David Ciot lors d’une attaque d’une de ses réunions publiques en janvier dernier, participation à une manifestation de rue appelée par Jean Piano, candidat FN aux dernières élections départementales, avec d’autres groupes d’extrême droite, et enfin tentative de marche aux flambeaux à Roquevaire le 6 février dernier en direction de la tombe de Charles Maurras, idéologue d’extrême droite et partisan du régime de Vichy.
Même s’il n’est pas question de tomber dans l’alarmisme, il est évident que les sorties de plus en plus fréquentes de ces groupes d’extrême droite sont un marqueur très inquiétant de la situation politique actuelle.
Il est de la responsabilité du mouvement social, des syndicats, partis politiques et associations d’empêcher son développement.
VISA 13 appuiera, relayera et participera à toute démarche unitaire visant à stopper l’apparition et la progression de ces groupuscules violents. Ne laissons pas la rue à l’extrême droite ! "
 
 
 
Tag(s) : #EXTREME DROITE

Partager cet article

Repost 0