Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 Publié le 5 août 2016 par Front de Gauche de Pierre Bénite 

Les instituts de sondage ne savent plus comment passer le temps, alors à 9 mois des présidentielles ils sondent, ils sondent et sondent encore les Français. Comme les candidats ne sont pas connus, ils sondent et ressondent des hypothèses dont certaines farfelues.

De deux choses l'une, ou ils sont payés à ne rien faire ou ils ont pour mission de troubler l'esprit des Français en leur imposant des scénarios préétablis et qui collent aux stratégies du tripartisme ou du bipartisme promus par la droite et le Parti Socialiste.

La dernière enquête connue est celle de BVA - Salesforce pour la Presse Régionale et Orange réalisée par Internet du 8 au 10 juillet 2016. D'emblée elle est sujette à caution, car par internet il est fréquent d'avoir des échantillons qui ne représentent pas les réalités de l'électorat et puis selon comment elle est posée, la question peut induire des orientations de réponses. Donc la dernière enquête est peu crédible !

Elle confirme ce que tout le monde sait déjà : Hollande et Sarkozy n'ont pas la côte (78% des Français ne veulent pas d'eux à cette présidentielle). Concernant la gauche, difficile de sonder dans la mesure où la stratégie de rassemblement de la gauche radicale et écologiste est en cours et qu'elle ne viendra à échéance qu'en novembre. D'ici là toute les enquêtes ne seront pas très fiables.

Nous recommandons donc aux instituts de se focaliser sur d'autres préoccupations des Français plutôt que sur ces élections. Par exemple que disant les Français sur les salaires ou les pensions de retraite? Que disent-ils sur l'emploi et la précarité? Que disent-ils sur l'état des services publics? Que disent-ils sur le niveau sidérant atteint par les versements de dividendes aux actionnaires? ¨Pour les élections, ils ont encore du temps !

Autre résultat : Mélenchon ne parvient pas à décoller, il peut se satisfaire d'arriver à égalité avec Hollande mais cela n'en fait pas un postulant pour le second tour - Aubry est favorite devant Macron pour le clan du PS à la primaire bidon et Juppé pour la droite fait le parcout en tête et a de grandes chances de l'emporter à la primaire des droites. Le Pen serait au second tour mais perdrait face à un candidat de droite. Ce sont donc autant de voix perdues pour les électeurs.

Cette enquête, et c'est certainement l'élément qui lui enlève toute crédibilité, ne dit pas un mot sur le niveau d'abstention qui est très élevé à l'instant actuel. Certes il se modifiera au fil des mois dès que les candidats seront connus et notament le candidat commun de la gauche radicale et écologiste qui peut rassembler très largement un électorat populaire en attente d'un renouvellement de la vie politique.

Enfin un sujet apparait un peu plus intéressant mais très lié à l'actualité, les personnes sondées ont fait part de leur motivation pour se prononcer. Le terrorisme, la crise des migrants qui pourtant n'affecte pas trop notre pays compte tenu de la politique scandaleuse de Valls et Hollande, sont les proccupations du moment, ce qui est normal conmpte tenu de l'actualité présente.

Par contre une donnée lourde apparait : la Loi Travail et les luttes sociales arrivent parmi celles retenues par une grande partie des sondés. Cela va encore durer des mois d'autant que la question sociale sera au coeur du débat de fond des élections de 2017.

 

Tag(s) : #TRIBUNE LIBRE

Partager cet article

Repost 0