Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

Les communistes à jour de leurs cotisations ont voté. Le problème n’étant pas de départager Sarkozy, Fillon et Juppé ou Hollande et Valls,  pas d’ingérences extérieures des uns ou des autres (ennemis politiques, adversaires ou amis bien intentionnés) pour favoriser tel ou tel choix..

Une pratique la plus démocratique possible, donc.

 

Les résultats obtenus sont les suivants :

120 000 communistes revendiqués. 56365 à jour.

Rêvons un peu : 100 % de communistes à jour ! Utopique ? Pas si sûr ! Les 52 adhérents de la section Oswald Calvetti sont TOUS à jour.)

 

40 937 de ces communistes en règle ont voté, soient 72 % des inscrits.

À 92 %, ils ont adopté la résolution finale, même si, à en juger par un certain nombre de réactions dans notre section, certains jugeaient qu’ils n’avaient guère eu le temps d’en débattre après la Conférence nationale et que certaines notions avancées cultivaient un réel flou artistique.

 

  • À 53,60 % des exprimés, les communistes ont voté pour l’Option 1 ( Une campagne communiste autonome appelant à voter Jean-Luc Mélenchon en « considérant qu’un rassemblement peut s’opérer avec cette candidature et qu’elle porte une grande partie des propositions de la gauche alternative à l’austérité », tout en réaffirmant la volonté des communistes de « poursuivre leurs efforts pour une candidature commune, en conservant leur autonomie, critique et constructive, travaillant dans un cadre de campagne élargi afin d’œuvrer à la construction d’un rassemblement le plus large possible ».

 

  • 46,40% des exprimés ont choisi de leur côté l’Option 2 , qui défendait une candidature communiste, susceptible de retrait au profit d’une candidature ultérieure de rassemblement.

 Il est à noter que les « abstentionnistes » semblent avoir disparu de tout décompte national, à moins qu’ils n’aient été assimilés à un vote nul.

Je m’explique : L’abstentionniste ordinaire, c’est celui qui ne se déplace pas pour voter. Mais ici, il était prévu une case Abstention, qui prenait donc une toute autre signification. Je connais au moins un de « nos »abstentionnistes.  Un camarade écartelé entre deux choix aussi douloureux l’un que l’autre. Il n’a sans doute pas été le seul. En Vaucluse il y a en a eu 12 autres, s’ajoutant à 3 Nul.

 

 

Dans notre département, l’Option 1 a recueilli 228 suffrages, soient 63,3% des votes ; l’Option 2 116 (32,5%).

 

Le vote de notre section ne s’est pas inscrit dans ce courant. À l’issue d’un débat approfondi, mouvementé mais toujours fraternel, sur 52 adhérents, 44 se sont exprimés. Sur les 41 ayant voté à Velleron:  12 en faveur de l’Option 1 (29,1%), 28 en faveur de l’Option 2 (69,3) 1 s’abstenant.

 

Les communistes de notre section ont décidé de procéder à une examen de fond de la situation ainsi créée. Une réunion est d’ores et déjà programmée pour le 15 décembre.

 

Mais, quel qu’ait été leur choix, ils se sont déjà engagés à mener le combat essentiel : continuer, comme ils le font régulièrement, et souvent bien seuls, le combat social et politique indispensable. Devant les postes, comme à Châteauneuf de Gadagne, les gares, d’où ne partent plus certains trains, comme à L’Isle ou Carpentras, à Apt, en soutien à ceux qui refusent la fermeture de la maternité, aux portes des usines Florette, Socopa, Rousselot et, toujours, dans la rue, devant la préfecture ou le palais de justice en solidarité avec les 2 000 militants syndicaux de la CGT ou de Sud poursuivis et harcelés…

 

 

Le Secrétaire de la Section Oswald Calvetti

Roger Martin

Tag(s) : #AGIR AVEC LE PCF

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :