Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 


Le taux de participation dans les TPE vendredi soir s’élevait à 6,9 %.
Lors de la fermeture de l’urne électronique vendredi soir, en présence de la Commission Nationale des Opérations de Votes (CNOV) et du président du bureau de vote, la CGT a continué de réclamer la prise en compte de tous les bulletins de votes arrivés par courrier avant la fin du dépouillement le 3 février prochain.
En 2012, cette mesure avait permis de prendre en compte 49 500 votants ayant envoyé leurs plis en retard.
Pour le moment, cette demande n’est pas retenue par le bureau de vote, mais n’est plus, à priori, rejetée.
Cependant, il a déjà été obtenu que la CNOV, en présence du bureau de vote, se réunisse à nouveau le lundi 23 janvier au soir.
Il a aussi été acté que tous les plis arrivant par courrier affranchi au 16 janvier inclus soient pris en compte quelle que soit leur date d’arrivée au centre de traitement (et au 23 pour les DOM).
Le président du bureau de vote a reconnu qu’en matière électorale il n’était pas logique d’avoir prévu un tel délai entre la fin des votes et le dépouillement.
La logique aurait été de débuter le dépouillement à la fin du vote, ce qui correspond à ce que réclamait la totalité des organisations syndicales à l’époque de la loi (même celles qui s’opposent à cette mesure aujourd’hui).
Dès lors, il a reconnu que si le volume de votants en retard, mais arrivant avant le dépouillement était élevé, alors le bureau de vote pourrait être amené à considérer la demande faite par la CGT.
En clair, plus le nombre de courriers sera important, plus notre demande pourrait être prise en compte !
Donc, dans la semaine qui vient et sans doute encore la semaine d’après, il nous faut prendre toutes les dispositions nécessaires pour informer les retardataires qu’ils peuvent encore voter et envoyer leurs votes par correspondance avant le 3 février au matin.
Pour cela les unions départementales et les fédérations disposent du fichier adresses des électeurs, mais aussi des nombreux contacts noués pendant la campagne, alors encore un effort, ça en vaut la peine !
Et nous les syndiqué-e-s de la CGT, relançons nos contacts, famille, amis, collègues, pour leur dire qu’il est encore temps de faire entendre leurs voix.

----------------------------------

PARLEZ-EN AUTOUR DE VOUS,

INVITEZ VOS COLLÈGUES, VOS AMIS, VOS VOISINS,

TOUS AU 

----------------------------------


 

Tag(s) : #JE LUTTE DES CLASSES

Partager cet article

Repost 0