Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Communiqué de presse 15.02.2017

La Confédération européenne des syndicats (CES) lance une campagne en faveur d’une augmentation salariale pour les travailleurs partout en Europe afin de stimuler la croissance économique et de s’attaquer aux inégalités.

Ces deux derniers jours, les syndicalistes européens ont débattu de la nécessité d’augmentations salariales avec des représentants des employeurs et des gouvernements lors d’une conférence qui s’est tenue à Bruxelles.

« L’Europe doit mettre la question des augmentations salariales sur la table », a déclaré le Secrétaire général de la CES Luca Visentini. « En améliorant le pouvoir d’achat, les augmentations salariales sont un moteur pour la demande économique, la croissance et l’emploi. Elles sont essentielles pour sortir l’Europe d’une croissance très faible voire nulle. »

« Les travailleurs sont les grands perdants de ces dernières années. Depuis des décennies, les salaires ne suivent plus l’évolution de la productivité. Les salaires ont chuté si on les compare aux bénéfices, aux actions et aux revenus du capital. Le pourcentage de travailleurs à bas salaire est un scandale. L’embarrassant problème de l’écart salarial persistant entre hommes et femmes n’a que trop duré et les différences de salaires entre États membres de l’UE n’est pas acceptable. Dans certains pays, le salaire minimum est intolérablement bas et ne s’applique même pas à tous les travailleurs. »

« La meilleure façon d’obtenir des augmentations salariales raisonnables passe par la négociation collective entre syndicats et employeurs », ajoute Esther Lynch, Secrétaire confédérale de la CES. « Employeurs et syndicats doivent entamer une nouvelle série de négociations salariales tandis que l’UE et les politiques économiques nationales doivent encourager la négociation collective et les augmentations salariales. »

« Pour la première fois depuis la crise financière, les syndicats européens sont déterminés à remettre ces questions à l’agenda. »

Le ministre de l’emploi du Luxembourg, Nicolas Schmit, et les secrétaires d’État à l’emploi du Portugal et de Slovaquie se sont tous exprimés avec force en faveur d’augmentations salariales pour les travailleurs.

Les uns après les autres, des représentants syndicaux de partout en Europe ont soutenu que :

  • les salaires sont à la traîne par rapport à la productivité ;
  • les bénéfices ne sont pas équitablement partagés avec les travailleurs par le biais d’augmentations salariales ;
  • la négociation collective doit être renforcée ;
  • l’UE et les politiques économiques nationales doivent refléter les effets positifs des augmentations salariales sur la justice sociale et la croissance économique.

Les syndicalistes qui sont intervenus étaient des dirigeants élus de Belgique, de Bulgarie, d’Espagne, de France, d’Italie, de Pologne, de République tchèque et de Slovaquie.

 

 

Tag(s) : #JE LUTTE DES CLASSES

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :