Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Figaro publié  le 27/06/2017

Bernard Arnault en tête du classement des 500 plus grosses fortunes de France

Le PDG de LVMH devance notamment Liliane Bettencourt, l'héritière du géant des cosmétiques L'Oréal. En vingt-et-un ans, le patrimoine de ces 500 Français a été multiplié par sept.

Le patron de LVMH, Bernard Arnault, reprend cette année la première place du classement des 500 plus grandes fortunes professionnelles de Challenges, publié ce mardi. Avec un patrimoine estimé à 46,9 milliards d'euros, il devance Liliane Bettencourt, l'héritière du géant des cosmétiques L'Oréal, dont la fortune est estimée à 35,8 milliards d'euros. Après avoir occupé la première marche du podium pendant 7 ans, Bernard Arnault s'était vu devancer l'année dernière par Liliane Bettencourt. Mais la hausse de 56% en Bourse de l'action LVMH lui permet de reprendre cette année la tête du classement. À la troisième marche du podium, la famille Dumas (Hermès International) coiffe les Mulliez (Groupe Auchan) grâce à une forte progession de l'action en Bourse (+36%), qui porte la fortune du gérant d'Hermès International à 30,85 milliards d'euros. Le patron de Free Xavier Niel fait cette année son entrée dans le top 10, aux dépens de Vincent Bolloré.

Les plus grosses fortunes progressent toujours

La fortune de ce top 10 a progressé de 35% par rapport à 2016. Le patrimoine des plus grosses fortunes françaises a enregistré une forte croissance au cours de ces vingt dernières années. Depuis 1996, le patrimoine des dix premiers du classement a été multiplié par douze.

Les 500 Français les plus fortunés possèdent 571 milliards d'euros, soit 117 milliards de plus qu'en 2016 (+26%). Entre 1996 et 2017, le montant total de la fortune des 500 plus riches du classement Challenges a été multiplié par sept tandis que le PIB français a seulement doublé au cours de cette période. Ainsi, les actifs des «500» ont progressé, en valeur, trois fois et demi plus vite depuis 1996 que la production de richesse en France, avec une accentuation particulière parmi les plus grandes fortunes. La fortune minimale d'insertion dans le classement a quant à elle presque décuplé en l'espace de 21 ans, atteignant 130 millions d'euros cette année.

Emmanuelle OESTERLE

 

 

Tag(s) : #JE LUTTE DES CLASSES

Partager cet article

Repost 0