Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Samedi dernier, la Direction de Brico Dépôt avec l'aide de ses vigiles privés à fait intervenir la gendarmerie contre des militants CGT qui distribuaient des tracts sur  a loi travail.

L'un d'eux,  lecteur de Rouge Cerise,  nous a fait parvenir une copie de la lettre qu'il a adressée au directeur du magasin.

Nous la publions d'autant plus volontiers qu'elle donne à penser, à vous d'en juger!

 

R.C.

 

 

 

Le 09/07/2017

 

 

Monsieur le Directeur,

 

Je vous prie de trouver ci-joint ma carte de votre magasin détruite ainsi  que les motifs qui font que je ne serai plus client chez vous-même si cela doit me pénaliser.

Croyez bien que je regrette cette décision d’autant que j’ai toujours vanté la qualité de vos produits ainsi que la disponibilité et les compétences de vos salariés.( vérifier vos enquêtes de satisfaction)

 

Ce samedi, 08/07/2017, je participai avec mon organisation syndicale à une distribution de tracts concernant les méfaits de la loi travail  MacronII.

 

Cette opération n’était en aucun cas tournée contre votre établissement ou vos clients. Non cette opération se voulait citoyenne et hautement démocratique en permettant à des personnes d’entendre un autre son de cloche, concernant la réforme du code du travail, que celui porté par les médias officiels qui semblent être bloqués sur la fréquence MEDEF/MACRON.

 

Nous nous sommes heurtés à vos vigiles quelque peu belliqueux mais sans doute agissant sur ordre,  à tel point que j’ai cru que l’état policier avait été promulgué dans la nuit, donnant droit à des milices d’opérer.

 

Bien entendu vous avez fait intervenir la gendarmerie qui a pris nos identités comme de vulgaires délinquants, ouf !nous avons échappé au relevé d’empreintes ADN.

 

Evidemment la notion de « propriété privée »a été invoquée pour justifier votre brutale intervention.

 

A ce propos, nous ne sommes pas dans le cadre d’un espace clos interdisant la pénétration de personnes autres que vos clients.

De plus la  notion de propriété privée que vous invoquez n’est privée que par les lois viciées du Capitalisme agissant, je considère que votre propriété privée est le fruit du travail de vos salariés et de vos clients et que c’est à eux qu’elle appartient.

 

Vous comprendrez que dans ces conditions, je ne vais pas contribuer au chiffre d’affaire de gens qui me livrent aux gendarmes.

Je ferai le nécessaire auprès de mon entourage familial pour qu’il en soit ainsi, j’éviterai bien entendu les enseignes qui constituent  le groupe.

 

C’est plus de 600 personnes, sur les trois entrées Tati, Décathlon, Brico qui ont pu prendre connaissances de nos propositions et ce dans le meilleur esprit..

 

Recevez mes salutations

 

Jean S.

 

-------------------------------------------

HK à Châteauneuf de Gadagne

-------------------------------------------

 

Tag(s) : #JE LUTTE DES CLASSES

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :