Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Virage à Droite entend relever le niveau de ce festival subversif et gauchisant !

http://www.lapetiterevue.fr

Ils sont quatre. Stéphanie, collier de perles et tailleur, paraît tout droit échappée de la manif pour tous. Gilles, bière à la main, tee-shirt et chaussettes à l’effigie de Donald Trump, semble une incarnation moderne du beauf de Cabu. Nicolas, croix au veston et guitare en bandoulière, pourrait animer des camps de scouts. Lucas, costume de jeune cadre dynamique, s’enflamme pour Emmanuel Macron et la libre entreprise. Leur projet : réhabiliter la Chanson de Qualité de Droite Française (CQFD). Haro sur Ferrat, place à Lama !

Leur récital, à deux exceptions près, respecte à la lettre les paroles originelles de titres glanés « à droite et à droite », de « Cheveux longs idées courtes » (Johnny Hallyday, 1966) à « Ma salope à moi » (Doc Gynéco, 1996), de « Réussir sa vie » de Bernard Tapie (« Réussir sa vie c’est de gagner en bourse comme on jouait aux billes… ») à l’improbable « Être patron d’entreprise » (Jean-Claude Daigle). Michel Sardou occupe, bien sûr, une place de choix dans ce florilège et entendre, même quarante ans après sa création, « Je suis pour », continue à faire froid dans le dos : « Tu as tué l’enfant d’un amour, je veux ta mort, je suis pour. »

Le spectacle, caustique et très drôle, permet de constater, sous son apparente légèreté, la place récurrente de la misogynie, du conservatisme et du racisme ordinaire dans la chanson française.

Les quatre joyeux drilles de ce quatuor improbable sont à découvrir jusqu'au 30 juillet

à la Bourse du Travail CGT (!) à 21h.

Carrés Hermès fictifs et (faux) mocassins à (vrais) glands bienvenus !

Tag(s) : #AGENDA

Partager cet article

Repost 0