Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

https://www.franceinter.fr/emissions/le-zoom-de-la-redaction 17 août 2017

Toute la semaine, nous nous intéressons aux nouveaux élus de la République. Aujourd’hui, Pierre Dharréville député Front de Gauche de la 13e circonscription des Bouches du Rhône

Direction le sud avec Pierre Dharréville, député Front de Gauche de la 13e circonscription des Bouches du Rhône, une circonscription que l’on peut classer comme ouvrière sur le plan économique et social. Elle englobe entre autre le pôle pétrochimique de l’étang de Berre et le port de Fos, les derniers secteurs d’industrie lourde de la région. C’est l’un des bastions de la CGT, mais aussi du parti communiste qui dirige Martigues, un ville de 50 000 habitants, le cœur de cette 13e circonscription, où le nouveau député n’a pas encore de locaux. Un bar de la rue piétonne lui sert de permanence : "ce n’est pas gênant de tenir permanence une terrasse de café parce que c’est un lieu populaire où on discute souvent politique. On est en train de s’installer pour trouver une permanence. Faut s'organiser car je n’avais pas programmé tout ça avant d’être élu. Après, j’ai été aspiré par les débats à l’Assemblée nationale, enfermé dans le velours de la République, mais il ne faut pas tomber dans le piège et y rester enfermé.

"Je vais m’attacher à continuer les rencontre de terrains qui ont été aussi la marque de fabrique de mon engagement. Construire la politique avec les citoyens et les salariés et avec tous ceux qui ont tout intérêt à ce que les choses changent."

Dans le bar, à la table du député, le Perrier rondelle est de rigueur. Franck Ferraro, syndicaliste CGT sur le complexe pétrochimique de Lavéra, fait partie des soutient le nouveaux député : "avoir des élus Front de gauche ça apporte beaucoup, parce que c’est du liant, on voit ses interventions très percutantes à l’Assemblée nationale. On a largement échangé avec Pierre sur l’industrie, l‘avenir.

"Ce sont des élus qui sont offensifs sur les sujets comme l’industrie, la sous-traitance, les maladies professionnelles."

Autre contact particulièrement opportun en ce moment pour le député, Maurice Gouirrant. Ecrivain, Il est spécialiste reconnu des feux de forêts : "je l’ai rencontré à titre tout à fait amical, il travaille sur les incendies de forêt, il sait que j’ai bossé longtemps là-dessus, j’ai mené des missions à l’étranger sur ce sujet. Donc il m’a posé deux ou trois questions. Il faut avoir évidemment des moyens minimum. Si on avait 800 Canadairs ça ne ferait pas plus de boulot qu'une vingtaine, encore faut-il en avoir une vingtaine ! Le coût du transfert de Neymar c’est cinq ou six Canadairs…".

On comprend bien le fonctionnement de Pierre Dharreville : le terrain encore et toujours le terrain. Reste qu’il fait partie des députés remarqués lors de la première séance sur les ordonnances de la loi travail à l’Assemblée nationale

Sens de la formule, précision et concision du verbe, Pierre Dharreville connait parfaitement les codes des politiques qu’il a suivis de nombreuses années en tant que journaliste à l’Humanité mais aussi et c’est - plus surprenant pour un communiste - à Témoignage Chrétien. Il sait aussi parfaitement analyser le rapport de force à l’Assemblée nationale : "Honnêtement c’est vrai que vue l’ampleur de la majorité de la REM, on sait très bien que la bataille sera difficile. Mais en même temps on est là pour faire entendre des voix qui méritent d'exister et qui sont tout aussi représentatives de notre population. J'ai même la faiblesse de penser que les causes que je vais défendre sont très majoritaires, même si elles ne se sont pas toujours exprimées comme elles l'auraient dû lors des échéances électorales."

Pierre Dharréville, vous l’avez compris, va faire partie des députés contestataires durant toute cette mandature.

Olivier Martocq

 

Tag(s) : #AGIR AVEC LE PCF, #ELECTIONS 2017

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :