Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Déclaration du Mouvement des Jeunes Communistes

 

Aujourd’hui nous célébrons tristement la conclusion du 3ème mois d’enfermement de Salah Hamouri.

L’avocat franco-palestinien est détenu depuis le 23 août dernier, par les autorités israéliennes, sous le régime de la détention administrative. A la cruauté de l’action de l’occupant israélien, se rajoute le cruel silence des autorités françaises qui se sont contenter d’espérer sa libération.

Salah Hamouri a déjà passé sept longues années dans les geôles israéliennes, forcé d’avoir dû plaider coupable face à une justice qui n’offre aucune garantie aux palestiniens. Depuis sa libération, Israël n’a pas cessé de le persécuter. Les entraves à ses études de droits se sont succédés, avant que sa femme enceinte, soit interdite de territoire et donc ne puisse pas le rejoindre.

Avant son arrestation, il était engagé dans une ONG pour venir en aide aux prisonniers politiques palestiniens. C’est cette engagement pour la justice, pour la liberté du peuple palestinien qu’il paie aujourd’hui.

Hier, il a un nouveau été présenté à la parodie de justice qu’Israël utilise contre les palestiniens. L’audience n’aura fait avancer ni sa libération, ni l’état de droit en Israël, mais elle aura permis d’obtenir un photo de lui souriant. Si Salah garde le sourire alors nous le gardons aussi.

Le Mouvement Jeunes Communistes de France appelle une nouvelle fois à une action forte du gouvernement français et de la présidence de la république pour la libération immédiate de Salah Hamouri.

Le Mouvement Jeunes Communistes de France réaffirme son engagement pour une paix juste et durable en Palestine. Nous revendiquons à ce titre  la libération de tous les prisonniers politiques palestiniens. Nous appelons également à la reconnaissance par la France de l’état palestinien, comme l’ont voté le Sénat et l’Assemblée Nationale.

MJCF

 

Elsa Lefort : Le gouvernement israélien a peur de l'avocat Salah Hamouri

(un article du site de l'Humanité)

A la veille du 100e jour de détention de Salah Hamouri, la porte parole de son comité de soutien Elsa Lefort explique dans notre entretien la mobilisation mise en place depuis l'arrestation de Salah et l'intervention des autorités françaises.
Elle exprime aussi sa colère contre l’acharnement du gouvernement israélien envers son foyer familial. La famille souhaite s’installer à Jérusalem, ville natale de Salah Hamouri dit son épouse. Réalisation : Abrahim Saravaki

ACTION 1:

Écrivez, renouvelez votre envoi : copiez le message actualisé ci-dessous pour demander la libération immédiate de Salah Hamouri

"Monsieur le Consul, 
ou Monsieur le Ministre des affaires étrangères 
ou Monsieur le Président de la République,Le 30 novembre est le centième jour de détention arbitraire en Israël de notre compatriote, l’avocat franco-palestinien, défenseur des droits de l’homme, Salah Hamouri.Salah Hamouri a été arrêté dans la nuit du 23 août à son domicile de Jérusalem-Est par l’armée d’occupation venue en grand nombre le cueillir dans son sommeil. Comme souvent, les autorités militaires n’ont donné aucun motif à cette arrestation. Il a ensuite été entendu par le tribunal pendant 20 minutes puis placé à l’isolement.
Après plusieurs reports, la Cour de district a rendu son verdict lundi 18 septembre. Salah Hamouri a été placé en détention administrative pour six mois. Aucune charge ne pèse sur lui et il n’a droit à aucun procès. Cette détention peut-être renouvelée tous les six mois sans que les autorités israéliennes n’apportent la moindre preuve d’une quelconque culpabilité.L’arrestation de notre concitoyen est inadmissible et insupportable. Les autorités françaises ne doivent pas laisser passer une telle infamie.Cette situation doit cesser sans délai. La France doit exiger la libération de notre concitoyen qui subit une fois de plus l’arbitraire israélien. Je vous demande d’œuvrer au nom de la France, pour la libération immédiate de Salah Hamouri. Veuillez agréer, Monsieur, l’expression de ma haute considération."

Voici ci-dessous les adresses auxquelles vous pouvez écrire :

  • Ministère des affaires étrangères:

A l’adresse suivante: http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/mentions-legales-infos-pratiques/nous-ecrire/

En remplissant le formulaire avec comme objet « Français de l’étranger» 

  • Présidence de la République:

​​​​​​​http://www.elysee.fr/ecrire-au-president-de-la-republique/

 

ACTION 2

Signez ces pétitions :
 

 

Tag(s) : #AGIR AVEC LE PCF, #MONDE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :