Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Info'Com CGT 18 décembre 2017

À la minute même où Macron ordonne le blocage du Smic 2018, et sans doute sa condamnation, le président se réfugie… à Chambord pour fêter son anniversaire avec ses riches amis.

Le 1er janvier 2018, le Smic évoluera de 1,24 %, soit le montant de la hausse des prix de l’année 2017 constaté par l’INSEE :

- de 9,76 à 9,88 euros brut l’heure ou 7,83 euros net.
- de 1 480,27 à 1 498,47 euros brut mensuel, 1 188 euros net 
- +18,2 euros par rapport à 2017.

Cette misérable arithmétique s’accompagne de la promesse de Macron de reprendre les conclusions de ses experts, en finir avec le principe même d’une réévaluation automatique du salaire minimum national.

L’urgence sociale est un domaine qu’Emmanuel Macron ignore, lui qui connaît si bien le domaine de Chambord, et son château. Le maître de l’entreprise France louche du côté royal, comme Gattaz qui, président du Medef en fin de vie, vient d’acquérir un château, la terre et le vignoble qui l’entourent.

18,2 euros par mois pour les Smicards, un « week-end privé » à Chambord pour l’anniversaire du président, tout un symbole. Royal, Macron a rencontré, vendredi soir, des chasseurs ayant participé à une battue dans la forêt tant prisée par François 1er.

Samedi soir, dans un salon de ce château né il y a cinq cents ans du caprice d’un roi, symbole de la puissance royale, le président de la République se fera châtelain dans le gîte 4 étoiles, une ancienne maison forestière. Paraît qu’il en sera de sa poche…

Ces festivités présidentielles privées s’accompagnent de la nomination d’un nouveau président du conseil d’administration du domaine de Chambord, le président des Aéroports de Paris, Augustin de Romanet de Beaune, ex-patron de la Caisse des dépôts.

Que le président des riches se prenne pour François 1er, voilà qui relève de la pathologie du pouvoir. Mais cet homme ivre de lui-même est un danger social.

Ah ça ira, ça ira, les aristocrates à la lanterne…

 

 

Tag(s) : #JE LUTTE DES CLASSES

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :