Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un article du site de la CGT des Bouches du Rhône

Tout comprendre en 2 minutes:

L’arnaque de la suppression des cotisations sociales

 

TOUT COMPRENDRE SUR LE SALAIRE BRUT ET SALAIRE NET

Le salaire est constitué :
  • d’une partie directement visible par le salarié. C’est le salaire net viré sur son compte en banque ;
  • et d’une part invisible car socialisée, constituée des cotisations sociales (part salarié et part employeur), qui permet de financer la protection sociale.
Le salaire brut (socialisé) correspond à :
salaire de base + primes + heures supplémentaires
Le salaire net (direct) s’obtient :
Salaire brut – cotisations sociales prises en charge par le salarié
Notre salaire se décompose entre le salaire direct (Net) couvrant nos besoins individuels et le salaire socialisé (brut) couvrant les besoins collectifs : le droit à la santé pour tous, le droit à la maternité, à l’éducation des jeunes enfants, au logement, le droit à une retraite et des pensions de reversion pour vivre dignement, le droit à l’emploi, le droit à une action sanitaire et sociale, le droit à une une prise en charge face à la perte d’autonomie.
Les cotisations, qu’elles soient patronales ou salariales, sont donc un prélèvement issu des richesses que nous créons dans nos entreprises et administrations et doivent rester le principe de financement de la Sécurité Sociale.

Baisser les cotisations sociales, c’est baisser notre salaire !

Supprimer les cotisations sociales, c’est baisser notre salaire !

Supprimer les cotisations sociales, c’est amoindrir notre couverture sociale !(assurance maladie, retraite, chômage etc…)

 La Sécurité Sociale ne souffre pas de trop de dépenses mais d’un manque de recettes :

Depuis 2000 si les patrons avaient payé leurs cotisations, la sécu aurait toujours été dans le vert et aurait pu bénéficier de 220 Milliards pour les travailleurs.

C’est bien le capital qui est un coût et non les cotisations !

-----------------------------------------

 Ambroise Croizat:

Bâtisseur de la Sécurité sociale, a été ouvrier métallurgiste à 13 ans, puis député communiste du Front populaire. Il a ensuite participé à l'élaboration du Programme du Conseil national de la Résistance qui déboucha, à la Libération alors qu'il était ministre du Travail, sur la création de la Sécurité sociale.

"Jamais nous ne tolérerons qu'un seul des avantages de la sécurité sociale soit mis

en péril. Nous défendrons à en perdre la vie et avec la plus grande énergie cette

loi humaine et de progrès."

-----------------------------------------

-----------------------------------------

 Ambroise Croizat:

Bâtisseur de la Sécurité sociale, a été ouvrier métallurgiste à 13 ans, puis député communiste du Front populaire. Il a ensuite participé à l'élaboration du Programme du Conseil national de la Résistance qui déboucha, à la Libération alors qu'il était ministre du Travail, sur la création de la Sécurité sociale.

"Jamais nous ne tolérerons qu'un seul des avantages de la sécurité sociale soit mis

en péril. Nous défendrons avec la dernière énergie cette loi humaine et de progrès."

-----------------------------------------

Tag(s) : #SE FORMER - COMPRENDRE, #JE LUTTE DES CLASSES

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :