Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Meriem el Alami est arrivée en France le 8 mars 2012 via la Suisse, mais à l'époque, elle avait commis l'erreur de ne pas faire viser son passeport.

Depuis son arrivée, elle a œuvré pour l’intérêt général en tant que bénévole, citoyenne engagée dans la ville de Carpentras

Ses actions au centre social Lou Tricadou et à Villemarie sont connues et reconnues. Elle participe à la vie de la ville en formant, accompagnant. Elle donne des cours d'alphabétisation, fait partie d'une troupe de théâtre, a joué dans des pièces de théâtre et anime également des émissions de radio. C'est une femme engagée dans diverses luttes.

Elle a participé et agi en tant que bénévole aux journées de la francophonie, à la journée pour les droits des femmes, aux ateliers "Théâtre forum" ainsi qu'aux ateliers sociolinguistiques en direction de publics adultes, aux ateliers activités manuelles en direction parents/enfants ainsi qu'aux ateliers "quartier libre" avec l'association radio locale RTV FM.

Elle est aujourd'hui mariée et ce depuis le 26 novembre 2016 à la mairie de Carpentras.

Malgré cela sa demande de régularisation a été rejetée et le recours déposé devant le tribunal administratif de Nîmes également en l'absence de son avocate dont la demande de renvoi n'avait pas été acceptée.

Aujourd'hui, elle a un mois pour quitter le territoire national. Elle est assignée à résidence et doit pointer une fois par semaine au commissariat, ce qui ne l'empêche pas de continuer ses activités bénévoles.

Elle a aujourd'hui le soutien de beaucoup de personnes engagées à Carpentras, de proches et une pétition lancée en sa faveur à recueilli à ce jour 730 signatures.

Pour régulariser sa situation administrative, le seul choix possible maintenant est de rentrer au Maroc. Ainsi elle pourra demander un visa conjoint et rentrer en France légalement et régulièrement. Mais cela a un coût, la durée de son séjour au Maroc est estimée à deux mois minimum et Meriem n'a pas de revenus. Depuis son arrivée en France, elle a été bénévole.

Nous en appelons à la solidarité. Nous collectons de l'argent pour leur payer leurs billets aller retour France Maroc, leur permettre de vivre au Maroc le temps de la procédure, et pouvoir payer les frais administratifs.

Nous comptons sur votre générosité.

Mina IDIR pour le Collectif de soutien à Meriem el Alami

 

Lien vers la Cagnotte Solidarité pour Meriem el Alami

 

Tag(s) : #AGIR AVEC LE PCF

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :