Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Le Mouvement de la Paix  appel à un rassemblement 

Mercredi 28 février à 18h 00 devant la Maire d’Avignon

 

Le martyre du peuple syrien n’en finit plus :

Assiégée l’enclave rebelle de la Ghouta, subit des bombardements d’une rare violence, prélude à une offensive terrestre de l’armée syrienne.

Ce sont plus de 400 000 habitants qui sont assiégés, ils subissent depuis trois semaines un véritable déluge de fer et de feu, avec des bombardements massifs qui atteignent habitations, écoles, marchés, hôpitaux… On dénombre plus de 500 civils dont  une centaine d’enfants morts et des milliers de blessés, et les témoignages qui parviennent de la zone sont sans ambigüité quant à l’étendue du massacre.

 Dans la Ghouta comme dans la zone d’Idlib, les témoignages indiquent en outre que les attaques à l’arme chimique seraient en pleine recrudescence, avec notamment des bombardements de barils de chlore largués depuis des hélicoptères de l’armée.

 

La Syrie est devenue le terrain militaire des puissances impérialistes (USA RUSSIE en tête) et de ses voisins (Turquie Iran Israël) chacun essayant de tirer profit de la situation quitte a sacrifié la population ou la laisser agoniser pour ses intérêts économiques et géopolitiques. 

 

En parallèle aux bombardements de la Ghouta effectués par le régime de Bachar Al assad résonnent depuis un mois dans le nord de la Syrie les bombes du régime d'Erdogan sur la province d'Afrin s'en prenant à la population civile, au peuple kurde et au projet politique né au Kurdistan Syrien. Une fois de plus le silence de l'Occident sonne comme une carte blanche pour les bouchers du Moyen-Orient.

Erdogan, sous le regard bienveillant des puissances occidentales, cherche à détruire le projet politique initié au Kurdistan Syrien (confédéralisme démocratique) tout en continuant à nier le droit à l'autodétermination du peuple Kurde.

 Face à cette fureur meurtrière, les peuples syrien et kurde sont de nouveau tragiquement seuls, et ce ne sont pas les déclarations belliqueuses de certains dirigeants occidentaux qui changeront quoi que ce soit.

Les bourreaux Assad et Erdogan savent en effet qu’ils sont en position de force et que les occidentaux les considèrent  comme incontournables : on se souvient ainsi qu'en juin dernier, Macron affirmait qu’il ne voyait pas de « successeur légitime » au dictateur syrien.

Erdogan, quant à lui, a été accueilli par Macron avec tous les honneurs en début d'année.

 L’isolement des peuples kurde et  syrien renforce la nécessité de notre solidarité avec sa lutte démocratique et sociale contre le régime Assad et d'Erdogan, contre les forces intégristes et contre toutes les interventions militaires étrangères qui ne génèrent que plus de chaos.

Les Kurdes ne sont pas des terroristes comme l’affirme Erdogan.

 Ils œuvrent pour la paix et pour une Syrie démocratique. Ils ont été de tous les combats pour la liberté contre Daesh, pour secourir les populations civiles dans leur diversité.

Le combat des Kurdes est le nôtre. Il est exemplaire. Nous nous déclarons totalement solidaires.

Mais les déclarations d'intention ne suffisent pas. Les ambiguïtés et les complicités doivent cesser.

Nous nous mobilisons :

Pour que la France, l'Union Européenne, la communauté internationale brisent le silence assourdissant qui entoure cette invasion.

Pour que ces puissances condamnent Erdogan, stoppent cette agression, exigent l'établissement d'une zone d'exclusion aérienne et le retrait immédiat des troupes d'Ankara.
–Ainsi que Arrêt immédiat des bombardements sur la Ghouta !


   

Comité Vaucluse du Mouvement de la Paix   

 

 

 

 

Tag(s) : #MONDE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :