Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Il aurait fallu  trois juges, il n'y en avait qu'un : Nicole, la supposée voleuse de chaises, n'a donc pas été jugée, son procès a été remis  au 7 juin. 

Y aurait-il eu un manque de motivation  pour juger une proviseure de lycée en retraite, à la carrière exemplaire, supposée avoir sombré dans la plus vile délinquance en empruntant  trois chaises à la BNP pour attirer l'attention sur l'évasion fiscale?   En leur for intérieur, les juges auraient-ils trouvé plus juste de faire comparaître  les "optimisateurs fiscaux", qui privent le pays plus de 70 milliards par an et pourtant sont considérés comme d'honnêtes gens fréquentant bien souvent  les couloirs du  Pouvoir avec, parfois, la Légion d'honneur à la boutonnière? 

On se perd en conjectures pour comprendre  ce manque de personnel alors que Macron n'a pas encore tenu sa promesse de supprimer 120 000 postes de  fonctionnaires qui, c'est inévitable, frappera la justice comme les autres services publics! 

Si les juges étaient absents,  les soutiens de Nicole Briend par contre étaient bien présents à la porte du tribunal. Combien étaient-ils à avoir répondu à l'appel d'Attac et d'un collectif de partis et d'associations? Cinq cent, six cent, peut-être.  Parmi eux,  on notait la présence de deux député(e)s:  Elsa Faucillon (PCF) et Adrien Quatennens (FI). Un slogan, cent fois repris, unissait tous les manifestants: «C'est pas Nicole qu'il faut juger, c'est l'évasion fiscale en bande organisée ! » 

Prise de parole d'Elsa Faucillon

 

De nombreuses prises de parole  exprimèrent le soutien de divers groupes à Nicole Briend, détaillèrent les mécanismes de l'évasion fiscale et tout ce qu'on pourrait faire de bien si on récupérait cet argent. Malheureusement toutes restèrent bien discrètes sur le chemin à suivre pour y arriver…..

Il est dommage qu'aucune voix communiste ne se soit faite entendre pour rappeler ces quelques vérités: 

  • L'évasion fiscale n'est l'oeuvre que des possédants, aucun ouvrier ne figure dans les "Paradise papers" et autres scandales du même genre car, pour placer ses capitaux dans les paradis fiscaux, il faut d'abord avoir des capitaux!
  • Ces capitaux viennent du fait que les possédants font travailler d'autres personnes et gardent pour eux une partie des richesses que ceux-ci produisent. Ce mécanisme nous le nommons exploitation. 
  • Sans exploitation des travailleurs, pas d'accumulation de capitaux dans des mains privées. Sans capitaux dans des mains privées, rien à placer dans le paradis fiscaux, plus d'optimisation fiscale!
  • La seule façon de lutter efficacement  contre l'évasion fiscale c'est de lutter contre l'exploitation. Quand on arrache une augmentation de salaire c'est autant d'argent de moins que les possédants pourront placer dans les paradis fiscaux!

Mais nous savons bien qu'à chaque fois que les travailleurs obtiennent un succès le patronat le remet en cause. Exploitation et capitalisme sont les deux faces d'une même pièce. On ne peut se débarrasser de l'exploitation sans se débarrasser  du capitalisme.

Ce combat est celui des communistes.

Enver

Les militants de la section Oswald Calvetti étaient nombreux dans la manifestation.

------------------------------------------

C'est le moment!

Invitez vos ami(e)s

Dimanche 11 février

à 14H30

ORGANISÉ PAR LA SECTION OSWALD CALVETTI 

 

----------------------------------------

Tag(s) : #JE LUTTE DES CLASSES, #TRIBUNE LIBRE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :