Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un article de Le Parisien

Photo europe1 (choisie par RC)

La revendication des fédérations CGT des Transports et des Services publics porte sur la création d’un « service public national » des déchets.
 

 

Les fédérations CGT des Transports et des Services publics ont lancé lundi un appel commun à une grève illimitée dans l’ensemble de la filière déchets à partir du 3 avril.

« Du balayeur à la collecte, au centre de tri, à l’incinérateur », tous les salariés de la filière, qu’ils travaillent dans le public ou le privé, sont appelés à faire grève, a souligné Sébastien Cravero, animateur du collectif « filière collecte et traitement des déchets » à la fédération CGT des Services publics (territoriaux).

Le mouvement, aboutissement d’un travail mené « depuis un an » entre les deux fédérations, devrait toucher notamment Paris et la région parisienne, celle de Marseille, Montpellier, ainsi que l’Est et le Nord, a précisé de son côté Fabrice Michaud, secrétaire général de la fédération CGT des Transports.

Préavis de grève illimité
Les deux organisations revendiquent la « création d’un service public national » des déchets, et donc un « statut unique public » pour les travailleurs de la filière. Objectif : la « reconnaissance de la pénibilité » dans ce secteur, en élargissant à l’ensemble des salariés la possibilité d’un départ anticipé.

Elles demandent ainsi un départ anticipé de cinq ans « à taux plein » pour tous et de 10 ans pour les métiers « exposés à l’insalubrité et la pénibilité » (ramassage des ordures, agents de tri), ainsi qu’une réduction du temps de travail.

La collecte des déchets est « initialement une compétence publique », a rappelé Sébastien Cravero, mais « plus de la moitié relève aujourd’hui du privé », via des délégations de service public, entraînant selon lui du « dumping social » entre entreprises et des « conditions de travail (qui) se dégradent » aussi bien dans le public que le privé.

Baptiste Talbot, secrétaire général de la fédération des services publics, s’est dit « assez confiant » sur la mobilisation « au vu » de celle de jeudi dernier dans la fonction publique. Sept des neuf syndicats de fonctionnaires avaient manifesté pour s’opposer à la réforme du secteur public.

----------------------------------------------------------------------------------------------------
Déchets: les propositions du PCF

 

C'est Ici

 

----------------------------------------------------------

PLUS QUE 3 JOURS POUR RESERVER

 

RESERVEZ MAINTENANT:

 sectioncalvetti@yahoo.com

-----------------------------------------------------------

Tag(s) : #JE LUTTE DES CLASSES

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :