Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Avec votre apport citoyen, quelques pistes de réflexion qui peuvent nourrir aussi notre conférence /débat :

Luttes pour les EHPAD et luttes pour la défense des hôpitaux et maternités de proximité, sont deux facettes d'un même combat, celui de notre protection sociale. Comment répondre aux besoins exprimés par les personnels des établissements de retraites médicalisés, d'au moins un soignant/patient, si les moyens financiers ne sont pas mis à la hauteur des légitimes exigences des syndicats conne des citoyen-ne-s. Comment accéder à ces établissements, si nos retraites sont soumises au funeste projet Macron de retraite à points et notionnel. Il en est de même, en ce qui concerne les Hôpitaux, la Fédération hospitalière de France (FHF) a alerté, fin 2017, sur le niveau "dramatique et totalement inédit" du déficit 2017 des hôpitaux, qu'elle estime à 1,5 milliard d'€, ce qui correspond à 2% des budgets et à un triplement du déficit de 2016.

Comment en serait-il autrement avec des réductions récurrentes de crédits pour les hôpitaux publics, et encore moins 1,4 milliards en 2018. Les communistes le disent depuis des années, "la ligne rouge est dépassée" et la qualité des soins est "aujourd'hui menacée".

Quant aux déserts médicaux, qu'ils soient ruraux ou urbains, le maintien d'un numerus clausus déconnecté des besoins est corrélé à une Université sélective et sans moyens suffisants pour accueillir plus d'étudiants médicaux ou paramédicaux.

Autant d'éléments qui, mis bout à bout, créent du renoncement aux soins, des inégalités sociales d'accès à la santé, un recul de l'Espérance de vie.

Cette situation n'est en rien fatale Elle relève depuis les années 67, de la remise en cause de la Sécurité sociale, et singulièrement avec la mise en place des ONDAM, d'une austérité pour les services publics de santé afin de plus et mieux financiariser l'assurance maladie et la santé.

Mais aujourd'hui, il nous faut sortir du constat Après les États-Généraux du Progrès Social, nous voulons aider à la convergence des centaines de luttes dans tous les territoires de France, pour proposer une alternative à cette politique de casse sYslCmc de Protection sociale et se Projeter dans celui du 21ème siècle.

Il est temps de montrer dans notre pays que l'argent existe : il faut mettre un terme aux cadeaux patronaux, aux évasions fiscal., aux inégalités salariales Femme/Homme, au chômage comme aux gâchis financiers ..., qu'il existe une majorité pour sauver notre sécu.

Avec la Convergence nationale pour la défense des services publiques, nous voulons exiger « une Santé 100% Sécu », un manifeste a été élaboré, nous proposons qu'il soit rapidement mis en débat dans le pays.

Puisque « Notre Retraite est en Danger », ripostons ensemble sans attendre un projet de loi annoncé, et portons là encore, le débat partout en France sur les retraites, sur les EHPAD, sur la perte d'autonomie et les nouveaux services publics qu'il faudrait citer. Il est temps de mettre un terme aux pointillismes des luttes en cours, et leur donner le visage d'une seule et même révolte II est indispensable de faire front commun pour s'opposer à ce qui ne sont plus des coups de canifs ou de poignards dans notre système de protection sociale, mais de coups de sabre pour sa liquidation.

Qu'on ne se trompe pas, avec encore prés des deux tiers de notre Sécu financée par la cotisation sociale, ils ne sont pas encore arrivés à leur objectif. Emmanuel Macron le sait, mais il croit historiquement devenir le Président qui, avec sa large majorité présidentielle, arrivera à concrétiser ce rêve du Patronat de reprendre aux travailleurs la part des richesses produites pour leur protection de la naissance à leurs derniers jours.

 

Tag(s) : #SE FORMER - COMPRENDRE, #AGENDA

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :