Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PCF.fr le 05 octobre 2017

Attaque du siège de SOS Méditerranée : Ian Brossat demande au Premier Ministre la dissolution de « Génération identitaire »

Ce vendredi, vers 14 heures, une vingtaine de militants de Génération Identitaire se sont introduits illégalement au siège de SOS Méditerranée à Marseille, afin d’expulser de force les salariés de l’ONG qui affrète l’« Aquarius ».

Face à cette nouvelle phase de violence politique menée par l’ultra-droite, il est désormais temps de faire respecter l’État de droit dans notre pays et de mettre fin au trouble manifeste à l’ordre public.

Compte tenu de ce contexte nouveau, Ian Brossat interpelle le Premier Ministre, Édouard Philippe, qui exerce les fonctions de Ministre de l’Intérieur par intérim, afin de procéder à la dissolution dans les plus brefs délais du groupuscule d’extrême-droite Génération identitaire. Une inaction du gouvernement vis-à-vis de ce groupuscule, qui n’en est pas à sa première opération, serait un laxisme coupable.

Le chef de file du Parti communiste français aux élections européennes appelle l’ensemble des forces citoyennes, associatives et syndicales à se mobiliser, ce samedi, à l’occasion des rassemblements de soutien à SOS Méditerranée et faire barrage à l’extrême-droite.

--------------

Page Facebook de Vincent Presumey

L'agression des petits nazis contre les locaux de SOS Méditerranée à Marseille doit évidemment être condamnée.
Mais il faut aussi analyser leur angle d'attaque. Sur leur banderole ils ont écrit : "Complices du trafic d'êtres humains".

Il y a là une opération de propagande qui s'appuie sur le discours selon lequel l'immigration actuelle serait voulue par le "grand capital" et aurait des buts économiques d'abaissement des salaires et des acquis sociaux - or les "identitaires" ont d'autres théories racialistes, remplacement et compagnie, mais justement ils ont choisi de ne pas les mettre sur leur banderole.

Ce qu'ils ont choisi de mettre est parfaitement à l'unisson du penseur soi-disant "marxiste" et "gramscien" italien Diego Fusaro, accusant le maire de Riace, en Calabre, que Salvini a fait embastiller, de faire le jeu ou même d'être complice du "trafic d'êtres humains".

Et conforme à l'argumentaire de ceux qui à gauche ou au nom du "populisme" refusent de signer le Manifeste pour l'accueil des migrants pour soi-disant ne pas faire le jeu des immigrationnistes fantasmés de l'oligarchie, du capital ou du patronat ...

Alors que SOS-Méditerranée soustrait des êtres humains au trafic odieux des bandes armées esclavagistes libyennes ...

A noter, donc : les "Identitaires" s'adaptent au discours de ce que les médias appellent la "gauche anti-immigration" en Europe, discours qui en même temps facilite leurs opérations.

 

 

Tag(s) : #EXTREME DROITE, #A LA UNE AUJOURD'HUI

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :