Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Fédération de Vaucluse du PCF

Avignon le 3 février 2019,

Pour l'Humain d'abord, faisons-nous entendre le 5 février !

Le président des ultrariches s’efforce d’éteindre la contestation contre sa politique par des propos lénifiants et quelques mesures partielles, arrachées par les mouvements en cours, tout en déployant une violence policière d’une extrême brutalité.

« En même temps », il maintient son cap ultralibéral et austéritaire, poursuit le démantèlement des garanties et protections sociales, des services publics, refuse d’augmenter le pouvoir d’achat, et continue à arroser les plus fortunés et les multinationales avec l’argent public qu’il prend dans la poche des salarié-e-s, des retraité-e-s, des précaires, des familles, ou qu’il détourne des dépenses utiles à la population.

En 2018 les grandes entreprises du CAC 40 ont distribué 57,9 milliards d’euros à leurs actionnaires, + 12 % par rapport à 2017.


Grâce aux cadeaux du président à ses amis grands patrons et financiers.
Merci Macron, peut dire le MEDEF.

58 milliards pour les actionnaires, rien pour les salaires !


Rien, ou des miettes, pour les hôpitaux, les EHPAD, l’école, l’université, un accompagnement digne du vieillissement, la lutte contre les inégalités, le logement social, la culture, le maintien des services publics dans les territoires...

Mais les exigences sociales, démocratiques, écologiques continuent à s’exprimer fortement partout dans le pays. À Quimper aussi.

Le rouge de la CGT ou du PCF, celui des stylos des enseignants, le jaune des ronds-points, le blanc des blouses des hospitaliers, le noir des robes des avocats et magistrats qui s’engagent pour une justice de proximité, accessible à tous, le rose des assistantes maternelles, le vert de l’écologie...La France qui lutte est de toutes les couleurs, elle défend l’intérêt général, le bien commun, face à la rapacité des actionnaires et à la désertion des évadés fiscaux.
Elle revendique « L’Humain d’abord » !

Les communistes sont partie prenante de ces mouvements, ils en sont pleinement solidaires.
Ils portent dans les luttes et le débat public leurs propositions pour la justice sociale et fiscale, pour la démocratie, comme le rétablissement de l’ISF, le prélèvement à la source des multinationales, la suppression du CICE, l’augmentation du SMIC brut de 260 €, la revalorisation des retraites, la réduction à 5,5 % de la TVA sur les produits de première nécessité...

Ce sont ces exigences que nous exprimerons dans la manifestation syndicale du mardi 5 février à 10h30 à Avignon

Salarié-e-s, du public ou du privé, retraité-e-es maltraité-e-s et méprisé-e-s, précaires, jeunes et étudiants, défenseurs du service public, faisons-nous entendre !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :