Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'Humanité Lundi, 11 Mars, 2019

 
Abdelaziz Bouteflika ne se présente pas à un cinquième mandat, décision qui avait mis le feu aux poudres, et avaient provoqué la sortie de millions d’Algériens à travers le pays pour dire Non !
 
Le chef de l’Etat s’est exprimé lundi soir dans un message à la nation. Outre cette première décision, il a annoncé le report des élections du 18 avril ainsi que la tenue d’une « conférence nationale inclusive et indépendante ». Celle-ci est supposée ouvrir la voie à une deuxième République à travers une profonde révision constitutionnelle. C’est en tout cas ce que les Algériens attendent.
 
« J’ai décidé de procéder tout prochainement à des changements importants au sein du Gouvernement », annonce également Bouteflika, répondant ainsi à une revendication essentielle de ces derniers jours.
 
Explosion de joie dans les rues d’Alger ! des klaxons, des drapeaux, et des jeunes, beaucoup de jeunes… Bilal et Fethi ont à peine 16 ans, ils déboulent sur un scooter en haut de la rue Didouche, artère centrale d’Alger, en agitant un drapeau. « Journaliste ? alors écrits qu’on avait peur que le pays reste comme il est et que l’on ne trouve pas de travail ! ». Et l’école ? « Écrits que l’on aide pas les orphelins, c’est mon cas, je suis obligé de vendre des fruits et même ça ce n’est plus possible, on m’a saisi la table avant-hier », martèle à haute voix Fethi. Difficile de s’entendre en effet. D’autant que les klaxons résonnent de plus belle en raison d’un barrage improvisé par les jeunes sur la chaussée.
 
Difficile aussi pour les chaînes de TV présentes d’ajuster leurs prises de vue, l’excitation des jeunes est à son comble. Paroles captées au hasard face à une caméra : « la décision de ne pas se présenter à un cinquième mandat est tardive, elle n’en reste pas moins une victoire, mais une demie-victoire, car ne sait pas encore qui va diriger le gouvernement et pour la Conférence nationale, on attend de voir… », répond un adulte. Pas le temps de poursuivre ses propos. Parlant de premier ministre, il a déclenché un « Ouyahia dégage !!! »…
 

  Nadjib Touaibia

Il ne s’agit pas simplement de changer d’hommes à la tête du pays, de remplacer Hadj Moussa par Moussa Hadj ou par Chab Moussa mais de renverser un ordre bourgeois qui a dilapidé les ressources du pays et le fruit du travail des producteurs, de le remplacer par un régime socialiste dirigé par la classe ouvrière et ses alliés, la paysannerie pauvre, les couches sociales populaires, un régime fondé sur la propriété sociale des moyens de production et la planification.
PARTI ALGÉRIEN POUR LA DÉMOCRATIE ET LE SOCIALISME
26 février 2019

  ------------------------------------

------------------------------------

Tag(s) : #INTERNATIONAL

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :