Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Source ACRIMED

 

Et après ils viennent traiter les cheminots  de privilégiés!

 

Une enquête du site ACRIMED  montre la très forte disparité entre les journalistes star qui occupent les ondes aux heures stratégiques et   une masse de journalistes rétribués de bien moindre façon.

 

N'oublions pas que ce système - pour le privé en tout cas - est la propriété d'une dizaine de milliardaires qui se sont achetés une part du marché de l'influence et de la propagande afin de préserver leurs intérêts de classe.

 

Nul étonnement donc que ces journalistes star et ces éditocrates soutiennent actuellement la contre-réforme actuelle des retraites et pointent du doigts les "privilégiés " de la SNCF et de la RATP.

 

En bons serviteurs de ceux qui les paient grassement!

Repris du site du FSC

-------------------------------------------

 

Brefs extraits de l'enquête d'ACRIMED dons vous que vous pouvez lire en totalité en suivant ce lien

"Ces considérations importantes sur les fortes inégalités qui traversent le milieu – et la précarisation qui touche la profession – ne remettent nullement en question le fond du problème posé par Ludivine Bantigny. Car si la plupart des journalistes sont loin de rouler sur l’or, ce sont les rédacteurs en chef et autres animateurs ou journalistes stars – aux salaires parfois faramineux – qui sont en position de fixer les orientations éditoriales. Et dont la déconnexion avec la réalité de la plupart des salariés (y compris des « simples journalistes ») pose question. 

.........

Le Dauphiné libéré a également publié une enquête en avril 2018 sur les salaires des journalistes. Le quotidien régional évoque notamment des ordres de grandeur pour les salaires des présentateurs de TF1 (Gilles Bouleau, Anne-Claire Coudray et Jean-Pierre Pernaut), estimés entre 30 000 et 45 000 euros par mois [4; de Ruth Elkrief sur BFM-TV (10 000 euros par mois) ainsi que pour le service public : 15 000 euros net par mois pour Laurent Delahousse (France 2) et 6 000 euros net par mois pour les présentatrices et présentateurs de France 3. Les matinales radio ne sont pas en reste : le prédécesseur de Patrick Cohen au 7-9 d’Europe 1, Thomas Sotto, touchait un salaire de 37 938 euros net par mois selon le Canard enchaîné. Des ordres de grandeur qui demeurent inférieurs au salaire de Claire Chazal, présentatrice de TF1 sur le départ, révélé par Challenges en 2015 : près de 120 000 euros brut par mois."

 

Par comparaison ce qui se passe chez les cheminots (*): 

 

  • On se demande pourquoi cette revendication chez  des privilégié" (il s'agit bien de salaire mensuel):

Il est vrai qu'au sein du Groupe Public Ferroviaire la rémunération moyenne mensuelle brute , toutes catégories confondues du cadre dirigeant au cheminot de base "privilégié",n'est pas brillante :

 

(*) Source

--------------------------------------------------------------------------------------

45 ème jour de grève:

On lâche rien!

CAISSE DE SOLIDARITÉ

Chèques à l'ordre de UD CGT 84

au dos "Caisse de Solidarité"

à envoyer à:

Union Départementale CGT du Vaucluse

1 RUE LEDRU ROLLIN 84000 AVIGNON

-------------------------------------------------------------------------------------

Tag(s) : #MEDIAS

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :