Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dessin de Yves

 

 

Par deux fois, le 16 mars lors de son allocution télévisée et le 25 mars à Mulhouse, E Macron a fait les louanges de l’action des personnels de santé, leur annonçant des mesures exceptionnelles ainsi que pour tout l’Hôpital.

 

Mais à ce jour, les masques restent contingentés, la rallonge budgétaire de crise ne prévoit que 2 milliards pour l’Hôpital et, encore, le fléchage de cette somme demeure des plus obscurs alors qu’en France 300 milliards sont prévus pour garantir les prêts bancaires des entreprises, sans aucune condition sur l’emploi, 35 milliards pour faire face à leur défaillance fiscale et sociale et que l’on débranche tous les garde-fous sur le temps de travail. Au niveau européen 1.000 milliards sont prévus par la BCE pour soutenir la valeur des titres boursiers.

 

Au plus profond de la crise du coronavirus, les choix du Président Macron, relais du MEDEF et de la «Grande Finance», restent les mêmes : sauver le capital et les profits. A mille lieues de la réponse urgente et nécessaire aux besoins de la population. L’obsession de maintenir la chaîne des profits prévaut sur tout ! En face, conditions de travail et de vie des citoyens, détresse sanitaire et psychologique de masse pèsent bien peu. C’est dès maintenant qu’il faut commencer à faire autrement, sans attendre le « jour d’après ». Alors que droits sociaux et libertés publiques sont mis en cause, nous disons STOP et appelons à des mesures immédiates, précises et concrètes pour les salariés.ées et les populations ouvrant sur une alternative de progrès pour toutes et tous.

 

Nous exigeons :

 

  1. L’arrêt immédiat des activités non essentielles, en réaffectant aux hôpitaux les matériels de protection actuellement utilisés pour ces activités, et la mobilisation, la conversion, voire la réquisition de secteurs industriels pour la production massive de masques, de gel hydro-alcoolique, de tests, de matériels respiratoires afin de répondre aux besoins de toute la population.
  2. En urgence, des tests systématiques de dépistage. Il s’agit d’isoler et de soigner les malades pour lutter efficacement contre l’épidémie et permettre aux immunisés de s’impliquer concrètement dans une solidarité active.
  3. Le déblocage immédiat de 10 milliards d’euros pour la santé publique : rouvrir des lits, en les réhabilitant, y compris construire des hôpitaux en urgence, soutien à la création d’un pôle public du médicament afin de reprendre le contrôle de la production des traitements nécessaires, embauches immédiates de personnels soignants et de recherche, reconnaissance de leurs qualifications, et tout de suite une augmentation de salaires.
  4. L’organisation de la mobilisation totale de secteurs-clé comme les laboratoires d’analyse, et le renforcement des services publics d’Etat et locaux pour loger les sans-abri, pour apporter soins, aide, soutien et sécurité aux populations, ainsi que l’armée mais pas pour la répression.
  5. Démocratie sanitaire dans les territoires : des commissions départementales et régionales associant élus, professionnels de santé, représentants syndicaux, d’associations et d’organismes de prévention pour évaluer les besoins, suivre la mise en œuvre des mesures ci-dessus et assurer une prise de décision collective face aux enjeux de santé publique actuels et à venir, notamment en mobilisant tous les moyens financiers nécessaires (cotisations et fiscalité des entreprises et des revenus financiers, trésoreries des grands groupes, banques, assurances, liquidités de la BCE).

 

SIGNEZ ICI

 

 

 

Avec 55 000 signataires en 48h, très très bons débuts de la pétition nationale !

 

 

Un tel départ est rare ! La pétition nationale reçoit un très très bon accueil.

Le 1er soir 5000 personnes l'avaient signée en ligne. Le soir du second jour, le total était de 43 000.Elles sont 55 000 à midi de ce troisième jour.

 

Un important succès avec des signatures complétées de commentaires porteurs de colère et d'exigences, avec les signatures de personnalités engagées et connues qu'elles soient syndicales, politiques, intellectuelles ou du monde de la culture.

 

Elle permet le rassemblement large des Français qui veulent immédiatement des mesures concrètes pour lutter et vaincre le coronavirus et dès maintenant débattre et construire une nouvelle politique avec des transformations radicales aux plans social, économique et démocratique.

 

Elle peut et doit être signée par des milliers et milliers de personnes. Alors faisons le, si nous n'avons pas eu encore la possibilité et le temps de la faire !

 

Donnons à cette pétition nationale une nouvelle ampleur en la faisant signer, en la partageant systématiquement sur les réseaux sociaux.

 

Elle nous rassemble et peut déboucher sur des succès énormes. Alors pas d'hésitation, signons et faisons signer !

 

 

 

Jean Chambon

 

----------------------------------------------

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :