Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Après le CICE de Hollande, le plan de soutien à l'économie nous avons maintenant le plan de relance, les milliards pleuvent sur les entreprises.  C'est  naturellement pour notre plus grand bien, nous dit le Président.

Mais si c'était vrai, on l'aurait vu! 

Si ces sommes colossales étaient réellement investies dans l'économie, le pays devrait  être couvert d'usines  en construction et de services publics en plein essor. Et pourtant,  quand on  circule en France,  on ne voit rien de tout cela,  point de chantier  d'usine, de faculté ou d'hôpital!

Où est passé cet argent, notre argent? Mystère.

Mystère? Pas vraiment  car,  en parcourant notre pays, ce qu'on rencontre à chaque pas ce sont des fermetures d'usine, des services publics en déclin et des plans de licenciement!

Loin de s'investir  dans  l'économie réelle, celle qui crée les biens et les services dont nous avons besoin, cet argent, notre argent,  se transforme en dividendes et va  spéculer au casino de l'économie financière, dont les manigances  enrichissent (toujours plus)  quelques grandes fortunes et sèment la désolation chez les salariés. Le capitalisme aujourd'hui c'est ça!

La différence  entre ce nous constatons    et ce que nous en disent les médias dominants est patente. Mais leur rôle n'est-il pas précisément  de nous faire prendre des vessies pour des lanternes?

L'entretien de Fabien Roussel  et de David  Poujadas,  dont on peut voir un extrait ci-dessous,  l'illustre bien.  Sur quoi, Fabien Roussel, est-il interrogé? La motivation des allocataires du RSA! C'est vraiment le problème majeur du moment!  Il a  bien raison de parler  de création d'emplois  et d'augmentation des salaires! 

Sur ces sujets, les communistes ont des propositions, de l'augmentation du SMIC  à la sécurité de l'emploi (voir ci-dessous),  qui pourraient être mises en oeuvre tout de suite. 

Tout de suite, si le rapport de force changeait entre le capital (et ses commis du gouvernement) et le monde du travail. Tout de suite,  s'il devenait favorable  aux couches populaires.

Pour cela il faut, s'organiser s'unir et se faire entendre. Un parti communiste plus fort y contribuerait aujourd'hui, comme il l'a fait  hier en créant notamment la sécurité sociale et les grandes entreprises nationales qui ont permis de relever le pays après-guerre.

Le renforcer est donc crucial, rejoignez-le!

R.C.

-------------------------------------------------------

Fabien Roussel sur LCI

 

VOIR LA VIDÉO

 

-------------------------------------------------------

 

Agir avec le PCF

 

La Covid 19 a révélé l’échec des politiques d’austérité et de la course aux profits qui épuise la nature et sacrifie les êtres humains, à commencer par les femmes, au détriment de toute la société. Le grand gagnant  du plan « France Relance » présenté par le Premier ministre, c’est le capital. Ce sont les mêmes vieilles recettes néo-libérales de baisse des impôts qui sont utilisées sans aucune garantie de développement de l’emploi. 20 milliards sont donnés sans contrepartie. Pire, à l’image du CICE, l’argent public est massivement versé à des entreprises qui licencient. La France a besoin d'un changement majeur de politique.

 

Pour sortir de la crise, exigeons:

  • La suppression de tous les plans de licenciement dans les entreprises bénéficiant de fonds publics !

 

  • La création d’emplois dans l’industrie, les services publics, la transition écologique.

 

  • Un véritable partage du travail en réduisant le temps de travail.

 

  • Engageons la marche vers un système donnant la possibilité à chacun et chacune d’alterner périodes d’emploi et périodes de formation avec des droits et des revenus garantis.

 

Et parce que nous ne pouvons pas faire confiance au marché pour organiser la production, cela exige de nouveaux pouvoirs des travailleurs, des citoyens et la construction de nouvelles institutions politiques.

 

---------------------------------------------

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :