Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Cette année, il y aura peu de représentants de l’ANACR lors des commémorations vauclusiennes du 11 novembre 1918, en raison des conditions sanitaires.

Ce jour marque la fin de la « Der des Ders » mais pas celle des souffrances: 9,7 millions de militaires et 9,8 millions de civils tués;  19,4 millions de militaires blessés; les Balkans, la Pologne, la Biélorussie, la Belgique et le Nord-Est de la France dévastés.

Mais ce jour marque aussi l’espoir de « plus jamais ça » et le bonheur de la Paix retrouvée…

C’est bien ainsi que l’entendaient les étudiants parisiens, qui faisaient de l’hommage au Soldat Inconnu un des premiers actes de Résistance sur le sol français, ce 11 novembre 1940.

C’est bien ainsi que l’entendaient les occupants nazis en envahissant la zone « non-occupée » contraignant la flotte française à se saborder, ce 11 novembre 1942.

C’est bien ainsi que l’entendaient les occupants nazis en fusillant des valréassiens, Résistants et Otages, le 12 juin 1944 tout à côté du Monument aux Morts de la guerre de 1914-1918.

Rappelons-nous toutes ces cérémonies du 11 Novembre, sous le joug de l’occupation nazie : des cérémonies interdites, le moindre rassemblement à proximité des Monuments de la guerre de 1914-1918 était proscrit…

Et pourtant, et pourtant, combien de bouquets de fleurs des champs, combien de gestes de Résistance se sont déroulés autour de Monuments aux Morts, symboles républicains et laïques où sont honorés tous les morts quels qu’aient été leur grade et leur conviction religieuse. A cette période, symbole même de la République Française, puisque les bâtiments publics étaient tenus soit par les occupants nazis, soit par leurs collaborateurs de « l’état français ».

A Velleron alors occupé, les Résistants locaux ont su « faire le mur du cimetière », afin de déposer un bouquet tricolore sur le Monument de 1914-18, lors de la fête nationale le 14 juillet 1943, tandis qu’à Valréas le bouquet déposé était entouré d’un morceau de drap colorié en bleu-blanc-rouge…

A Oyonnax en 1943, à l’occasion du 11 Novembre, des maquisards de l’Ain et du Haut Jura ont su bloquer la ville quelques heures et organiser un défilé militaire. Un seul objectif à la mission : fleurir le Monument de 1914-18 avec une gerbe tricolore et sur son ruban, on pouvait lire « Les vainqueurs de demain à ceux de 14-18 »

Autant d’actes de Résistance, autant de gestes pour repousser l’occupant et retrouver notre République, encore plus démocratique et solidaire grâce à celles et ceux qui s’étaient levés pour la défendre.

C’est bien ainsi que nous devrions l’entendre, en refusant d’oublier l’histoire, en faisant vivre   la devise de notre France républicaine et laïque: Liberté, Egalité, Fraternité, ce 11 novembre 2020.

 

----------------------------------------------

----------------------------------------------

Tag(s) : #A LA UNE AUJOURD'HUI

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :