Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De droite à gauche, Albert Cordola (résistant-déporté à Dachau), Sylvain Meyer (résistant),  Aline Agnel, Roger Martin porte le drapeau de la section. Derrière Albert Cordola, Pierre Orignier (résistant, survivant du massacre de Barbarenque)

De droite à gauche, Albert Cordola (résistant-déporté à Dachau), Sylvain Meyer (résistant), Aline Agnel, Roger Martin porte le drapeau de la section. Derrière Albert Cordola, Pierre Orignier (résistant, survivant du massacre de Barbarenque)

Ce vendredi 21 août à Velleron, nombreux étaient ceux qui avaient tenu à rendre un dernier hommage à notre camarade Albert Laugier et à partager la peine de sa famille. Rouge Cerise publie ci-dessous  l'allocution prononcée par Aline Agnel au cimetière et quelques photos de la cérémonie.

 

Albert Laugier 1924-2015

"Lors des réunions des Anciens Résistants et Amis de la Résistance de Pernes, Albert ne parlait pas ou si peu. Avec lui au moins pas de perte de temps, pas d'éclats de voix mais ces yeux parlaient pour lui"

Extrait de la biographie d'Albert Laugier écrite par Rénée Ayme-Lapeyre

 

Hommage d'Aline Agnel au nom de la section Oswald Calvetti:

"ALBERT   LAUGIER (Né le 12 Février 1924 à Pierrerue , Alpes de Hautes Provence), après Albert (COLOMB),  MARIE, MONIQUE , CYPRIEN, ALBERT, tu nous quittes et nous en sommes bien malheureux et attristés.

Nous sommes réunis  très nombreux, en ce jour, pour te dire notre très grande peine. D’autres vont te rendre hommage pour tes mérites qui furent grands ; pour ma part, c'est au nom  de la Section Oswald Calvetti du PCF, à laquelle tu appartenais, que je voudrais rappeler ici, brièvement, l'homme, l'ami, le camarade que tu étais.
Dans ta vie d’homme engagé au service des idéaux les plus nobles tu fus toujours exemplaire, avec discrétion, modestie, humilité.
La Résistance, d’abord. Tu sus résister au Régime de VICHY et à l’invasion de notre pays par l’armée allemande et, Parce que tu distribuais les tracts du mouvement Combat et fournissait  du pain aux maquisards, tu sera dénoncé, emprisonné (Avignon) et déporté à LINZ en Autriche. Tu n'avais que vingt ans.
Revenu en France à la LIBERATION , en  MAI 1945, après des années de captivité et de travail forcé, tu reviendras parmi les tiens  et tu épouseras MARIE-LOUISE GAUTIER, affectueusement prénommée MALOU par ses proches. Malou que nous ne pouvons oublier.....et qui est décédée, il y a un an déjà. MALOU, ton épouse tant aimée.
Vous avancerez toujours très complices sur le chemin de la vie. Vous aurez ainsi trois charmants garçons ALAIN, JEAN-LUC, REGIS et leurs épouses qui vous donneront de beaux petits enfants, dont GILLES, récemment élu conseiller municipal à VELLERON et d'adorables arrières petits enfants.
Installés à VELLERON en 1959, pour y assurer une gérance dans un magasin d'alimentation «  Les Coopérateurs de PROVENCE » vous exercerez  avec bonheur ce beau métier au profit des velleronnais qui purent apprécier votre disponibilté, votre gentillesse,  votre humanité. 
Pendant cette période tu auras participé à la création, en 1968, du syndicat CGT des travailleurs des Coopérateurs de Provence pour exiger de ta hiérarchie l'application de certaines revendications.
C'est au terme d'une vie professionnelle bien remplie, libéré désormais des contraintes qu'elle t'imposait que tu nous feras l'honneur de nous rejoindre. Au début dans notre cellule locale, par la suite dans notre section.
Tu portais toujours un regard lucide sur les évènements ; Ton jugement était sûr ; tes analyses pertinentes et fines de situations souvent forts complexes, ta culture, ton expérience, tes conseils avisés faisaient de toi un camarade, un ami écouté, respecté, aimé.
La vie associative ne te laissait pas indifférent : et ce combat pacifiste commençé très tôt dans la Résistance, tu le poursuivras avec constance et détermination  au sein du comité local du Mouvement de la paix : nous sommes un certain nombre d'amis à nous en souvenir.
De même, tu témoigneras  pour les écoliers et les étudiants, avec tes amis «  résistants » des situations difficiles que tu avais vécues, des tragédies de l'Histoire que vous aurez affrontée.
ALBERT,  cher camarade, cher ami, nous ne t'oublierons pas. Tu emportes avec toi de si beaux souvenirs. Nous continuerons ton combat pour un monde meilleur de justice, de paix et de dignité pour tous.
Nous renouvelons à ta famille, à tous tes proches nos condoléances très attristées et les assurons de tout notre soutien , de toute notre affection."

 

Quelques Photos:

Les porte-drapeaux  ouvrent le convoi  (Jean Bottey au centre)

 

 Drapeau français et drapeau  rouge de la section côte à côte. (Olivier Safon  et Roger Martin)

 

Aline Agnel rend  hommage à Albert Laugier au nom de la section Oswald Calvetti 

 

Albert Cordola, Sylvain Meyer, Pierre Orignier, Aline Agnel, Roger Martin  très émus à l'issue de la cérémonie

 

-----------------------------------------

Défense de la poste de Châteauneuf de Gadagne

Réunion du collectif ouverte à tous

 

lundi 31 août à 18H - Salle Anfos Tavan

---------------------------

Partager cet article

Repost 0