Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Deux mondes différents se sont trouvés, se trouvent et se trouveront en confrontation permanente et durable: d'un côte, le monde du travail, qui de ses mains et de son cerveau produit tout et de l'autre côté, le monde des exploiteurs, une poignée de parasites qui cueillent les fruits du dur travail de millions de gens. »

Dimitris Koutsoubas
Secrétaire de Parti Communiste de Grèce (KKE)

 

 

La Grèce est passée de mode dans nos médias: le peuple souffre et les rapaces de la finance s’engraissent, tout est donc pour le mieux dans le meilleur des mondes capitalistes. Pourtant il me semble que les messages qui nous viennent de ce pays pourraient nourrir utilement nos réflexions.

J'aimerais que les deux articles ci-dessous contribuent à briser un peu le mur du silence,  je les réunis donc en une tribune libre qui m’engage seul et ne prétend pas refléter la position du PCF ou celle de la section Oswald Calvetti. 

Enver

-----------------

 

Hollande en Grèce : comment participer au pillage d’un pays….

En voyage officiel en Grèce François Hollande a troqué son costume de Président de la République pour celui qu’il aime à endosser : représentant de commerce des grands patrons français.

Profitant du troisième plan d’austérité en ce moment mis en place, il s’est positionné pour que les entreprises françaises bénéficient de contrats publics suite aux privatisations issues justement de ce plan. On parle déjà de Vinci pour les aéroports, d’Alsthom pour les installations portuaires. Ses deux arguments ? Il s’agirait d’aider la Grèce d’une part et de renforcer l’économie française d’autre part. Ces deux positions ne sont pas acceptables et sont ineptes.

Comment peut-on dire que l’application de ce plan d’austérité aide la Grèce et l’Europe ? Dans les faits il s’agit non seulement de nouvelles privatisations mais également d’augmentation des taxes, notamment foncières, de baisse des pensions….il ne s’agit pas d’aider la Grèce mais de l’enfoncer encore plus dans la crise, et de se servir sur ses décombres…

Pour ce qui est du second argument : faire signer des contrats aux grandes entreprises privées françaises à l’étranger serait « profitable » pour la France, là encore nous ne tombons pas dans les panneaux ! Mis à part quelques actionnaires le peuple et la jeunesse de France ne bénéficieront pas de ces contrats. S’il veut améliorer notre sort, que François Hollande augmente les minimas sociaux, les bourses, qu'il mène la bataille contre les patrons voyous, pour la nationalisation des secteurs clés de l’économie….

D’une manière générale, de ce triste voyage il faut retenir au moins deux choses. Le peuple et la jeunesse de France ne bénéficieront jamais de l’impérialisme de notre gouvernement, c’est à dire de l’imposition à un autre peuple d’une exploitation intensifiée.

Ensuite, il est grand temps enfin de travailler à l’émergence d’une Europe de la solidarité et de la coopération entre les peuples, tant l’UE actuelle montre que derrière les beaux discours c’est en réalité l’inverse qui est réalisé par ses institutions.

Solidarité avec le peuple et la jeunesse de Grèce.

Le MJCF

 

 

 

Extraits de la déclaration du KKE à la 17éme conférence  des Partis Communistes et Ouvriers

 

 

Cela fait 7 ans que la Grèce traverse une crise économique profonde, qui a pour cause le capitalisme lui-même et non la façon dont les partis politiques le gèrent. Durant toute cette période  bien des partis politiques ont exercé le pouvoir: les libéraux, les sociaux-démocrates et "la gauche" mais à chaque fois les résultats ont été douloureux pour le peuple et profitables pour les grandes sociétés.

Depuis 2008, en Grèce,  pays de 11 millions d'habitants,  le produit intérieur brut (PIB) a diminué de 25% et le taux de chômage a dépassé les 25% (...)
Flexibilité, absence de couverture sociale, travail gratuit sont  en train de se généraliser. On coupe toujours plus dans les pensions et on retarde le  départ à la retraite. Pour une bonne part la santé et l'éducation  sont confiées au secteur privé qui en tire d'énormes profits. 36% de la population vit sous le seuil (officiel) de pauvreté et, si on y ajoute ceux qui vivent des maigres aides sociales, on atteint 52% de la population. Dans le même temps les sociétés grecques cotées en bourse ont annoncé une augmentation de 291% de leurs bénéfices au premier semestre 2015. (...)

Durant les 7 derniers mois, le gouvernement  SYRIZA-ANEL a mis en application le troisième mémorandum  signé avec les institutions impérialistes. Il impose notamment de nouvelles et terribles mesures antisociales ainsi que le maintien de toutes celles qui avaient été prises précédemment.

Aux élections législatives du 20 septembre, des travailleurs et des forces populaires, qui avaient ces dernières années   combattu cette politique  antisociale et les précédents mémorandums les ont cette fois-ci  soutenus, pensant  que leur application serait plus "intelligente" et plus "douce" que par le passé.
Par ailleurs, une large fraction de la population a choisi de s'abstenir; ce phénomène  traduit un mécontentement envers le système politique bourgeois, un sentiment d'indignation et de désillusion  d'une partie des travailleurs et des jeunes ainsi que de la passivité  vis-à-vis de cette politique antipopulaire. (..) 
Les illusions créées par SYRIZA et ses alliés nationalistes de l'ANEL ont  largement contribué  à cette situation. 
Dans ce contexte de recul généralisé du mouvement populaire et  dans cette crise grave de l'économie capitaliste, le KKE a obtenu  5,55% des voix (contre 5,47% aux législatives précédentes) et a gardé ses 15 députés.

Le vote des  mesures antisociales par  SYRIZA-ANAEL légitime la position des autres  partis bourgeois: ND, PASOK, POTAMI qui les  ont toujours promues et soutenues.  Elle légitime aussi leur obstination à affirmer qu'il n'y a pas d'alternative à la politique d'austérité des monopoles.
Autre point négatif: les criminels nazis du GOLDEN DAWN ont maintenant une influence électorale confirmée et le grand capital fait la promotion de ce parti (...)

Dans la période à venir, le KKE continuera à mener la bataille sur les problèmes graves que rencontrent  les travailleurs et les couches populaires, il le fera de toutes ses forces de façon à ce que la contre-attaque du peuple s'organise sur des bases antimonopolistes et anticapitalistes  

 

Source site du KKE
Traduction libre de l'anglais par Enver

 

-----------------------------

IMAGES DE RESISTANCE

Fête de la jeunesse communiste grecque


De milliers de jeunes ont participé aux manifestations de la 41ème Fête de la KNE et de Odigitis (8-10 octobre) au parc “Tritsi”, à Athènes. La fête du KNE  est devenue le plus important événement politique et culturel du pays.

 

 

Succès des manifestations du PAME (syndicat de classe)

Contre la politique anti-populaire du gouvernement SYRIZA-ANEL, les travailleurs et la jeunesse ont manifesté le 22 octobre, partout dans le pays.

 

------------------------

ELECTIONS REGIONALES: PRESENTATION DES  CANDIDATS DU VAUCLUSE

 

Samedi 31 Octobre  à 15 h 30 

 Buvette du Rocher des Doms à Avignon 

------------------------

Tag(s) : #TRIBUNE LIBRE

Partager cet article

Repost 0