Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Extraits d'un communiqué du MRAP
Capture d’écran 2014-05-10 à 06.09.12

 

Le 8 mai 1945 était signée la capitulation sans condition de l’Allemagne nazie. Après 60 à 80 millions de morts dont 45 millions de civils, plus de 4 millions de victimes des camps de la mort, dont 3 millions de Juifs et des centaines de milliers de Tsiganes, les peuples étaient « venus à bout de la bête immonde ».


A l’heure où les idéologies racistes se développent dans de nombreux pays européens, il est impératif de rappeler inlassablement que les discours de haine et d’exclusion conduisent toujours aux pires crimes que l’humanité ait connus.

Aujourd’hui, les vieux démons réapparaissent : l’étranger, le Rom, le Musulman ou supposé tel, le sans papiers sont les nouveaux «boucs émissaires» auxquels est attribuée la responsabilité de tous les maux et de toutes injustices de la société, qu’ils sont les premiers à subir.

En ce 8 mai 2014, le MRAP se doit également de rappeler qu’à cette victoire sur le IIIe Reich et sur le fascisme ont contribué, à côté des alliés  de nombreux immigrés venus d’Afrique noire et du Maghreb, mais aussi de l’Europe toute entière, pour contribuer à sauver la France du nazisme...


.... Aujourd’hui un très grand nombre d’enfants et petits-enfants des combattants morts pour la France se trouvent encore sans papiers, sans droits, sans reconnaissance. Quant à ceux d’entre eux qui sont de nationalité française, ils sont trop souvent victimes du rejet raciste, de la relégation, de la discrimination.

Le MRAP tient également à rappeler que le jour même où la France retrouvait la liberté – le 8 mai 1945 - une répression terrible s’abattait en Algérie, sur la région de Sétif. Il y eut alors des milliers de morts. Ces massacres préfiguraient ceux de dizaines de milliers de manifestants, perpétrés en 1947 à Madagascar.


En ce 8 mai 2014, où toutes les formes du racisme se banalisent, le MRAP rend solennellement hommage à tous ces « oubliés de l’histoire »,  qui ont lutté pour que la devise Liberté, Égalité, Fraternité ne soit pas un vain mot. Et quel meilleur hommage que de poursuivre avec ténacité leur lutte pour une société plus juste, où l’égalité des droits deviendra une réalité, où le racisme aura enfin disparu, où le « vivre ensemble » l’emportera sur les peurs et les haines.


Paris, 8 Mai 2014.

 

Le communiqué en version intégrale

Site web du MRAP :  http://www.mrap.fr

 

 

 

 

 ----------------------------------------------------------

 

Demandez, lisez  l'Humanité Dimanche!

 

Capture d’écran 2014-05-10 à 06.33.17

Sommaire

3 euros

   

----------------------------------------------------------


Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :