Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Capture d’écran 2012-10-04 à 20.42.45

 

au théâtre de Lenche (*) Marseille

du 5 au 13 octobre 

 

 

Capture-d-ecran-2012-10-04-a-21.00.04.pngCe spectacle a été créé suite à une commande d’écriture consacrée à la souffrance au travail proposée par le collectif des comités d’entreprises « Signes en fête ». Il a d’’abord été intitulé « Les lendemains qui tremblent » sous titré avec cette blague un tantinet cabotine : « A quoi on joue? »

Puis est venu le temps de coucher sur le papier les souvenirs des rencontres : Paroles du Pays d’Arles, du pays d’Aix, de Marseille, d’Avignon mais aussi paroles recueillies en banlieue Parisienne, en Lorraine…

Le temps d’enregistrer les confidences de celles et ceux qui ont bien voulu prendre un peu de leur temps pour me confier une part de leur vie.

 

 

Des paroles éclairées quelques fois de franche rigolade mais plus souvent chargées de désillusion. Paroles d’employés ou de cadres, paroles recueillies sur les « plaques téléphoniques », dans l’univers du rail, de l’aviation, de la téléphonie, de l’hôpital, de la grande distribution et dans l’incontournable monde du « management » et des « ressources humaines ».

Paroles dans tous ses états mais parole unanimement et étrangement calme. Le calme de l’eau qui dort.

 

 

La parole a énoncé, dénoncé, détaillé par le menu la dictature du chiffre et de la vitesse, la loi de la jungle et du paraître. Et, jusque dans la ponctuation des silences, les personnes rencontrées ont toujours posé deux questions récurrentes: « A quoi ça sert tout ça? A quoi on sert? » Et au fil des jours, le sous-titre « A quoi on joue? » est remonté à la surface sur la page d’écriture à la place du titre initial.

 

 

« A quoi on joue? » le moment de poser cette question en public, et en musique. Et si le sujet est grave c’est avec finesse et ironie qu’il est traité par une équipe d’acteurs-musiciens funambules qui passent de la chanson au théâtre en un clin d’œil, pour que les rires se conjuguent aux larmes dans un juste équilibre.

 


Plus de renseignement?link

 


(*) 4 Place de Lenche  13002 Marseille,  tel 04 91 91 52 22

 

________________________________________________________ 

Conti: 254 jours de protection de l'usine 


 Capture d’écran 2012-08-01 à 21.04.29 "Les soutenir, c’est affirmer l’indispensable solidarité sans laquelle, un à un, chacun dans notre coin, nous serons mangés à la sauce libérale..."

 

   http://www.solidaritepourlescontis.fr/ 

 ________________________________________________________ 

 

 


 

Tag(s) : #CULTURE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :