Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rouge Cerise reproduit une pétition de l'organisation "Sauvons la forêt". Encore une plainte des industriels et des capitalistes contre les états qui devraient être souverains!

Demain, si le traité transatlantique est signé,  les multinationales seront quasiment certaines de ganer: les tribunaux seront privés!

Sauvons les abeilles! Refusons le traité transatlantique!

 

--------------------

Les abeilles meurent en masse, partout dans le monde. Face à l’effondrement de leurs colonies, l’UE a décidé d’interdire plusieurs pesticides. Mais les groupes chimiques produisant ces substances hautement toxiques Bayer, BASF et Syngenta - nient toute responsabilité et portent plainte contre l’UE. Scandaleux !


Capture d’écran 2014-06-22 à 05.13.14

 

 

 

Les abeilles butinent les fleurs, inlassablement. Leur zèle a une valeur inestimable pour l’homme et la pour nature car, en plus de fabriquer du miel, elles assurent quotidiennement la pollinisation de milliards de fleurs… Sans les abeilles, un tiers de nos cultures vivrières n’existeraient pas.

Aujourd’hui, la survie des abeilles est en jeu, en témoigne l’effondrement de leurs colonies, qu’elles soient domestiques ou sauvages. Les causes : les parasites, le déplacement massif de ruchers, l’agriculture industrielle intensive avec ses monocultures et ses pesticides.

Un groupe particulier d’insecticides a depuis longtemps été relié à la mort des abeilles : les néonicotinoïdes. Ses substances neurotoxiques sont utilisées par l’industrie agroalimentaire pour traiter les semences de maïs, de blé et de colza. Ses effets sont potentiellement mortels, et pas seulement pour les abeilles…

L'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a procédé à une évaluation des néonicotinoïdes et du fipronil, concluant sur leur « risque aigu élevé pour les abeilles ». En décembre 2013, l'UE a imposé une suspension de deux ans des pesticides de Bayer et de Syngenta et restreint drastiquement l'utilisation du Fipronil de BASF.

Problème, les néonicotinoïdes rapportent deux milliards d’euros par an et les groupes chimiques ne veulent pas renoncer à leurs profits. Bayer, BASF et Syngenta ont ainsi déposé plusieurs plaintes contre l’UE pour faire annuler l’interdiction visant leurs poisons tout en communicant auprès du grand public sur leur volonté de sauver les abeilles…

Ce à quoi ressemblerait un monde sans abeilles s’observe déjà dans certaines région de la Chine où les humains pollinisent les vergers à la main.

Mobilisons-nous pour les abeilles en écrivant aux industriels des pesticides.

 

 

Capture-d-ecran-2014-06-22-a-05.14.05.png

 


Tag(s) : #LA VIE DES ASSOCIATIONS

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :