Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Un Appel de la CGT du Vaucluse

link

Capture d’écran 2012-02-19 à 08.07.24

 

 

Le 5 mars, à 13h30 en Préfecture on défend l’emploi industriel et l’avenir de notre département


 Après 5 mois de lutte, après avoir mis leur entreprise sous surveillance pour éviter son démantèlement, les salariés de Continentale Nutrition ont enfin obtenu que se tienne une « Table ronde » en Préfecture avec la participation de tous les acteurs concernés. La CGT appelle ses syndicats, ses syndiqués et plus largement la population à se faire entendre ce jour là !


Capture-d-ecran-2012-03-05-a-06.09.53.png

 

 

Face à une direction arrogante qui pensait que « Tout serait bouclé avant la fin décembre 2011 », soit on considère qu’on ne peut pas changer le cours des évènements, que les stratégies d’amonceler de l’argent sur le dos des travailleurs soit disant trop privilégiés ne sont pas révisables, qu’il faut faire le dos rond en attendant hypothétiquement des jours meilleurs, soit on considère qu’on nous prend pour des imbéciles, et que l’argent existe mais qu’il est depuis trop longtemps détourné de la poche des salariés, de la sphère productive, de la réponse aux besoins sociaux, et qu’il faut le récupérer par la lutte et la mobilisation. N’en déplaise à tous ceux qui en appellent à la responsabilité devant cette crise qu’ils ont eux-mêmes créée.

Avec la CGT, les salariés de Continentale Nutrition ont choisi de ne pas vivre à genoux et de lutter!


A Continentale Nutrition ou ailleurs Il ne peut pas y avoir de politique du plein emploi sans développement de l’emploi industriel. Cela implique nécessairement une politique industrielle et une réorientation des ressources des entreprises et des institutions financières dans ce sens.

L’industrie demeure un élément structurant de l’activité et de la santé économiques en termes de richesses créées, de maîtrise technologique, de recherche et d’innovation. Elle exerce un effet d’entraînement sur l’ensemble de l’économie, du département, de la région, du pays.


Le 5 mars à partir de 13h30, rassemblons-nous devant la Préfecture de Vaucluse, Gouvernement, élus de la majorité et patronat nous parlent de déficit, sans jamais parler des ... recettes qu’ils ont volontairement choisi de laisser filer depuis 5 ans dans la poche des plus fortunés. ...Soutenir les CONTI à Vedène, C’est défendre l’emploi industriel en Vaucluse

  La responsabilité des choix 
politiques, des stratégies
 d’entreprise, du système financier
 est totale dans la situation actuelle
 de l’emploi. Aujourd’hui, les salariés,
de Continentale ou d’ailleurs, 
demandent des comptes sur 
l’utilisation qui a été faite de leur
 argent au nom du « sauvetage de 
l’emploi », à ceux qui nous
expliquent depuis des décennies que
 les « profits d’aujourd’hui feront les
 emplois de demain », que « les exonérations de charges favoriseront les créations d’emploi », alors que dans le même temps, le chômage ne cesse de s’amplifier, que les entreprises ferment et que l’argent va aux actionnaires plutôt qu’aux investissements productifs.

Oui, financiers et gouvernement nous doivent des comptes ! Pour la CGT, l’argent des banques doit être réorienté vers l’investissement productif. Pour nous, un pôle financier public doit voir le jour pour favoriser une autre répartition des richesses au service du travail, de la production et de la création. Loin de nous sortir de la crise économique, l’austérité salariale et la précarité sociale qu’ils recommandent, vont nous enfermer dans la récession. La démarche réduisant la politique industrielle au seul aspect compétitivité et baisse du coût du travail n’est pas sérieuse. Elle est même dangereuse pour l’industrie.

Depuis 30 ans, la part des richesses créées reversée aux salariés a diminué d’environ 10 points. Ce qui représente un manque à gagner pour les salariés d’environ 200 milliards d’euros chaque année. Ces sommes qui auparavant auraient été versées aux salariés, servent, aujourd’hui, à rémunérer toujours plus les actionnaires.

A Continentale Nutrition, beaucoup trop de questions restent en suspend!
 Pourquoi la direction n’a-t-elle jamais écouté les salariés pour engager des modifications majeures sur l’outil de production?
 Comment se fait-il que le Groupe ait trouvé des Partenaires 
financiers pour financer le projet de plan social, et pas pour 
moderniser, voir améliorer l’outil de production ? Ce sont ces questions qui seront au centre de la Table Ronde du 5 mars.

Lors de la journée «portes ouvertes » de l’usine organisée par la
CGT, les élus ont pu constater le potentiel de l’usine et se sont 
largement prononcés en faveur du maintien et du développement
du site industriel à Vedène, et comme le dit l’adage, « les absents 
avaient tort » ! La CGT ne laissera pas cette table ronde ne devenir qu’une « simple formalité » comme semble déjà le souhaiter certains ! Tous ensemble, le 5 mars à 13h30 devant la Préfecture créons les conditions que l’avenir des salariés de Vedène et de tous les emplois induits qui travaillent avec Continentale Nutrition ne soit pas la case « Pôle Emploi »

Pour en savoir plus ... Pour vous faire une idée plus large, vous pouvez retrouver les actions que mènent les salariés de Continentale Nutrition en vidéos sur www.cgt84.com Consultez également notre page spéciale concernant la «Défense de l’emploi industriel en Vaucluse »


Avignon, le 22 février 2012

Tag(s) : #JE LUTTE DES CLASSES

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :