Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Appel du SNPDEN UNSA, le syndicat national des personnels de direction de l’éducation nationale, principaux, proviseurs, adjoints, lycées, collèges, enseignement secondaire et supérieur, ERPD, EREA.

Ceci est un voeu !

En tant qu’élu/e de la Nation, vous allez être appelé/e à adopter le budget : c’est un des actes fondateurs de la démocratie représentative.

En tant que personnel de direction, cadre du système éducatif, je souhaitais attirer votre attention sur les choix que vous allez faire et leurs conséquences.

L’OCDE vient de révéler que la France était un des seuls pays où la scolarisation des 15-19 ans avait reculé depuis le début de ce siècle. C’est un signal d’alarme de même nature que ce qu’aurait été, dans le domaine de la santé, un recul de l’espérance de vie de plus quatre ans depuis 2000. Notre pays laisse ainsi s’installer un écart avec des nations comparables comme l’Allemagne ou le Royaume-Uni et compromet sa situation et son avenir.

Cette dégradation est le fruit de décennies d’indécision sur la politique éducative à conduire malgré le vote de deux lois d’orientation en 1989 et 2005 qui semblaient avoir fixé un cap raisonnable mais n’ont pas été réellement mises en oeuvre.

Aujourd’hui, ces difficultés latentes sont radicalisées et amplifiées par la politique de suppressions d’emplois.

Dans des domaines d’activité comme l’éducation ou la sécurité, si on peut faire mieux avec ce que l’on a, on ne peut pas faire la même chose avec moins. Avec moins, on fait moins !

Depuis dix ans, ce sont près de 100.000 emplois qui ont été supprimés (soit 10 % du total) or cela n’a été associé à aucune réforme structurelle ni questionnement sérieux sur ce qu’il fallait faire, ce qu’il était possible de faire ou ce qu’on décidait de ne plus faire, si les représentants de la Nation choisissaient de consacrer moins à l’Education du pays.

Cependant aucun choix explicite n’est fait.

Non seulement on a maintenu des objectifs qui n’étaient déjà pas atteints en situation de plus grande abondance, mais on en annonce sans cesse de nouveaux sans se préoccuper des moyens pour les atteindre.

Ambitions sans personnel et projets sans financement ne permettront pas à notre pays de remonter la pente.

Aujourd’hui, notre système éducatif a besoin de ressources et de changements structurels en rapport avec les ambitions du législateur afin qu’il renoue avec efficacité, justice et espérance.

C’est ce voeu que je formule en tant que cadre de l’Éducation

 

Face à cette situation pour agir avec le Front de Gauche: 

Tag(s) : #JE LUTTE DES CLASSES

Partager cet article

Repost 0