Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Alors que les médias dominants semblent s’émouvoir du sort de la population grecque depuis ce week-end et le vote du 8ème plan d’austérité, la situation ne cesse de se dégrader et le peuple continue de subir de plein fouet les directives de l’Union européenne.

Les précédents plans, sensés résoudre d’un coup les problèmes économiques du pays ont eu comme résultats de plonger toute la population dans la misère : diminution de 50% du salaire des fonctionnaires, privatisation des transports, mise à mal des hôpitaux … Le taux de chômage atteint un pic avec 20% des Grecs privés d’emploi, plus d’un tiers de la population vivant sous le seuil de pauvreté …

Les plans de sauvetages du système capitaliste se succèdent, les loups de la finance dévorent chaque jour davantage, mais se rassasieront-ils jamais ? On prétend rassurer des marchés qui ne cherchent que des prétextes pour exiger encore plus de rigueur. De l’Irlande à la Grèce, nulle part, nous n’avons la démonstration qu’une économie ultralibérale ou la politique de rigueur ne permettent de protéger ni même de sortir de la crise. La voilà, la belle Europe compétitive que l’on nous vantait tant, et qui a plongé en moins de deux ans tout un peuple dans une situation de catastrophe sanitaire. Pendant que certains se frottent les mains en songeant au profit réalisé, ce sont les jeunes et les étudiants qui sont touchés de plein fouet par la rigueur : chômage de masse, pauvreté, problème de santé, hausse du taux de suicide,... Le nombre de personnes séropositives a augmenté de 52%, un rapport indique que des jeunes vont même jusqu’à s’inoculer le virus pour, en désespoir de cause, bénéficier de l’une des rares allocations qui n’ait pas (encore) été supprimée.

Les manifestations qui se sont déroulées dans tout le pays ces derniers jours sont celles d’un ras-le-bol général de la population, des travailleurs qui refusent de payer une crise dont ils ne sont pas responsables.

Les étudiants communistes apportent leur soutien au peuple en lutte pour ses conditions de vie, menacées par les diktats de la finance. Dans deux semaines, à l’occasion de la conférence nationale de l’UEC rassemblant 250 étudiants communistes venus de tout le territoire à Colonel Fabien, nous recevrons nos camarades grecs et des responsables étudiants communistes et progressistes d’Europe pour apporter notre soutien à leurs luttes, et décider d’une déclaration et d’une position commune sur les combats à mener dans les mois à venir.

Marion Guenot Secrétaire nationale de l’UEC
Tag(s) : #JEUNES

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :