Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Capture d’écran 2012-05-07 à 21.18.55

 

 

 

2 années, 731 jours de lutte pour le maintien de l’outil industriel et des emplois à Gémenos.

La première phase du processus de table ronde qui a débuté le 1er juin, a notamment réuni pouvoirs publics, collectivités territoriales, représentants des salariés, entreprises concernées. Elle a permis de dégager trois axes importants de travail, faisant émerger des perspectives concrètes afin de pérenniser l’avenir industriel du site de Gémenos, de développer l’emploi et d’assurer la poursuite de la production de thés et d’infusions.


Nous nous félicitons de la concrétisation de notre premier objectif. Le 5 septembre 2012, la Communauté Urbaine de Marseille Provence Métropole a finalisé l’acquisition du terrain, des bâtiments et des équipements s’inscrivant dans la maîtrise publique souhaitée.


Il s’agit là d’une étape importante dans la mise en oeuvre du projet alternatif porté par les salariés de FRALIB.


Il faut maintenant imposer à UNILEVER d’assumer pleinement ses responsabilités. Dans ce sens, nous devons de la même manière concrétiser 2 autres objectifs :


1.  Le premier est de maintenir l’activité industrielle et les emplois, tournant essentiellement autour de notre solution alternative. Plusieurs projets ont été évoqués. Ces projets font apparaître des potentiels de construction d’une solution pérenne dont la base solide est le projet porté par les salariés et mettent également en évidence nombre de convergences et de complémentarités. Le groupe UNILEVER doit assumer ses responsabilités pleines et entières dans la destruction de nos emplois, notamment par l’apport de tonnages en sous-traitance et la cession de la marque Eléphant qu’il veut tuer.

 

2. Le deuxième concerne les discussions et contacts qui doivent être organisés avec le groupe Unilever sous l’égide des pouvoirs publics et notamment ceux concernés par l’emploi, afin d’engager des réelles négociations créant les conditions qu’UNILEVER assume toutes ses responsabilités économiques et sociales. Le groupe UNILEVER devra notamment réparer le préjudice moral causé aux salariés de FRALIB, suite à la décision injustifiée de fermeture du site de Gémenos.

 

Le gouvernement doit peser de tout son poids. Il possède les moyens pour permettre au processus de table ronde de prendre une nouvelle dimension. La première phase de table ronde a permis, séparément, de mettre à plat certaines propositions. Maintenant de réelles négociations associant les salariés, les pouvoirs publics, les collectivités territoriales, les partenaires et le groupe UNILEVER doivent s’engager.


C’est dans cet état d’esprit que nous nous rendrons à la prochaine table ronde obtenue suite à notre rencontre à l’Elysée.

Elle aura lieu le mercredi 3 octobre à 10h00 en Préfecture des Bouches du Rhône.

Nous appelons à un rassemblement le mercredi 3 octobre 2012 à 10H00 devant la Préfecture à MARSEILLE 

 

Et encore et toujours:

Capture d’écran 2011-12-29 à 17.43.51

 

      ________________________________________________________ 

Conti: 248jours de protection de l'usine 


 Capture d’écran 2012-08-01 à 21.04.29 "Les soutenir, c’est affirmer l’indispensable solidarité sans laquelle, un à un, chacun dans notre coin, nous serons mangés à la sauce libérale..."

 

   http://www.solidaritepourlescontis.fr/ 

 ________________________________________________________ 

 

 

Tag(s) : #JE LUTTE DES CLASSES

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :