Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



FRALIB et le groupe UNILEVER Milliardaire ont décidé le 28 septembre 2010 la fermeture de la seule usine en France de fabrication de Thé et d’infusion aromatisé « LE THE ELEPHANT » alors que la France représente le plus gros marché des Thés et Infusions aromatisés de l’Europe de l’ouest.


La marque Eléphant née à Marseille et commercialisé uniquement en France depuis 119 ans fait partie du patrimoine de la région qu’il voudrait délocaliser en Pologne.

Depuis cette annonce les salariés avec leurs organisations syndicales CGT et CFE/CGC sont rentrés en résistance contre la multinationale et luttent pour le maintien de l’activité industrielle et des 182 emplois à Gémenos.


Les solutions existent, avec un projet alternatif sérieux porté par les salaries et soutenu par la région, les collectivités territoriales, de nombreux députés, personnalités politique et syndicale.


Fralib et le groupe Unilever, au lieu de négocier dans le cadre de notre solution alternative pour le maintient de l’activité et des emplois, préfère trainer les salariés de tribunaux en tribunaux

Aujourd’hui ils vont jusqu'à retenir les salaires et les revenus du mois d’octobre. En prenant 22 salariés en OTAGES la direction de Fralib et d’Unilever non comptant de licenciés les salariés veulent aujourd’hui les affamés en coupant illégalement leurs moyens de vivre, prétextant qu’ils seraient en grève alors qu’ils ont arrêté l’activité de l’usine depuis plusieurs mois.

De plus lundi 7 novembre ils tentent une nouvelle provocation avec une armée de garde du corps devant l’entreprise qui bloquent l’accès au site aux salariés. Au final, 5 salariés se sont rendus aux urgences, par 2 fois les pompiers sont intervenus ce matin même sur le site.

Pendant ce temps les multiples courriers adressés depuis de nombreuses semaines aux ministres concernés et au Premier Ministre F. FILLON, pour la tenue d’une table ronde nationale restent lettre morte. Pourtant il s’agit la :

  • De l’emploi en France et dans notre Région déjà sinistré.
  • Du maintient du potentiel industriel de notre pays.
  • De la délocalisation de la production Française.
  • Des conséquences écologiques de la délocalisation des productions vers la Pologne.
  • Des pratiques fiscales d’Unilever et des multinationales.

Dans un moment où la crise touche beaucoup de salariés, où l’emploi est fortement menacé, où l’austérité en Europe est à l’ordre du jour, est-il normal qu’un gouvernement comme la France n’agisse pas au nom de l’intérêt général, en faveur de l’emploi dans son propre pays ?


Les salariés de Fralib ne se laisserons pas détourné de leurs objectif qui est le maintien de l’activité industrielle et la sauvegarde de leur emploi avec comme exigence la prise en compte de leur projet alternatif ils continueront à se battre contre de telles méthodes pour obtenir SATISFACTION.


- Pour que les exigences des travailleurs soient entendues

  - Pour qu’une table ronde nationale soit convoquée

- Pour que de véritable négociation est lieu

  - Pour que le projet alternatif aboutisse


L’UD CGT 13 et L’UL CGT d’AUBAGNE et sa région appellent au :

RASSEMBLEMENT LE 18 NOVEMBRE A 11H30 A FRALIB


L’éléphant est français En Provence il va rester !

 


BOYCOTT DE LIPTON

LIPTON-FRALIB-copie-1

 

Pour se faire entendre et respecter par la direction d’UNILEVER les salariés de Fralib ont lancé une campagne incitant les consommateurs à boycotter la marque LIPTON.

Pour eux, le boycott des thés Lipton donne à chacun la possibilité de participer à leur combat et de frapper UNILEVER là où çà fait mal/ au porte-monnaie. Ceux qui ne consomment pas ce thé peuvent parler du boycott au patron de leur café, de restau, de cafetaria

 

 

Pour en savoir plus sur les luttes sociales en France

       


Tag(s) : #JE LUTTE DES CLASSES

Partager cet article

Repost 0