Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Capture-d-ecran-2013-07-18-a-20.20.13.png

Henri Alleg par Mustapha Butadjine

 

 

 

 

C’est avec une grande émotion et tristesse que nous avons accueilli la nouvelle annonçant le décès d’Henri Alleg. Né à Londres le 20 Juillet 1921, après un passage en France, il s’installa en Algérie (Alger) en 1939. Sa sensibilité pour les peuples et les gens d’en bas l’amena à être au contact des colonisés, et de découvrir leur terrible quotidien. Conscient des injustices causées par le système colonial, il rejoint le PCA (Parti Communiste Algérien). Militant acharné, honnête et convaincu il contribua à la création et au renforcement de la jeunesse communiste en Algérie, puis de l’Union de la jeunesse démocratique. Conscient des barrières que posait le colonialisme entre les peuples, il travailla ardemment avec ses camarades à ce que le parti comme son organisation de jeunesse ne soient plus cantonnés aux seuls européens. Ses capacités politiques et rédactionnelles, l’amenèrent à occuper le poste de rédacteur en chef du journal communiste et anti colonialiste «  Alger Républicain » de 1955 à 1965.

 

Arrêté, puis torturé par l’armée coloniale pour ses prises de positions et son appartenance communiste, il réussit à faire sortir clandestinement de prison le manuscrit de ce qui allait ébranler l’opinion publique, son célèbre ouvrage : La Question (livre qui dénonçait la torture). Après l’indépendance de l’Algérie en 1962, lui et ses camarades contribuèrent avec l’aide de La Marseillaise, à relancer la réapparition du journal Alger-Républicain jusqu’ici interdit. Il dut quitter l’Algérie après les événements du 19 Juin 1965 suite à la prise de pouvoir du colonel Houari Boumediene, période dans laquelle tous les opposants subiront arrestations et violences corporelles. 

 

Henri, a toujours su rester fidèle à ses engagements de jeunesse, il ne cessa jamais de militer pour un monde débarrassé du capitalisme et de l’exploitation de l’homme par l’homme, pour la paix et la fraternité entre les peuples. Par cette occasion nous tenons à rendre hommage à sa mémoire, à ses proches, ainsi qu’à sa famille politique des deux rives de la méditerranée. Car il restera pour nous, comme pour tous les militants dans le monde qui luttent pour la liberté et une véritable justice sociale, un exemple d’engagement et de détermination surtout aux yeux de la nouvelle génération.

 

Mouvement des Jeunes Communistes (13)

 http://jeunescommunistes13.over-blog.com

 


Tag(s) : #AGIR AVEC LE PCF

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :