Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

29933.jpg

 

 

Un Maire, dans sa fonction d'officier d’état civil est un représentant de l'état astreint à l'application de la loi et à la neutralité.  La Maire de Bollène, en refusant de célébrer le mariage d'Amandine et d'Angélique, au nom de ses convictions religieuses, a rompu le pacte républicain qui garantit l'égalité devant la loi. Marie Claude Bompard, pouvait, déléguer un autre élu de la majorité municipale ou de l'opposition pour célébrer le mariage, elle a refusé de la faire car elle a décidé de partir en croisade intégriste!

En effet, celle qui déshonore son mandat d'élue vient d'avoir le soutien de l'organisation intégriste catholique CIVITAS qui salue en elle le courage d'avoir fait état des ses convictions religieuses ; CIVITAS (en rupture avec la hiérarchie catholique) appelle désormais les maires catholiques à se déclarer publiquement solidaires de la Maire de Bollène. C'est une preuve supplémentaire de la collusion de l'extrême droite avec une organisation religieuse traditionnaliste qui a appelé à prier devant l'assemblée nationale et qui a décidé d'investir les élections municipales pour créer des ilôts de chrétienté  et soumettre les politiques locales à l'ordre moral.

 

Cette confusion entre la politique et la religion est innacceptable et contraire à nos principes républicains! L'extrême droite nous rappelle que sa "laicité" n'a de sens que pour stigmatiser les musulmans.

Il est urgent que le Préfet de Vaucluse rappelle à Marie Claude BOMPARD les conditions d'exercice d'un élu de la république.

J'appelle les élus et les partis politiques à condamner l'attitude inadmissible de la Maire de Bollène.

 

Fabienne HALOUI

Secrétaire du PCF 84

 

Tag(s) : #AGIR AVEC LE PCF

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :