Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mjcf--Place-aux-jeunes-copie-1.jpg

 

 

 

Photo de Marie-George Buffet

Marie-George Buffet a présenté la semaine dernière le projet de loi cadre du groupe communistes, citoyens, républicains et Parti de gauche « visant à permettre aux jeunes de prendre en main leur avenir

 

« Les jeunes sont l’avenir de la France »… C’est contre ce type de formulescreusesque Marie-George Buffet, député PCF de Seine Saint Denis, par en bataille dans la campagne de 2012. Pointant les responsabilités des ministres qui défilent et des dispositifs qui s’enchainent, l’ancienne ministre de la Jeunesse et des sports veut créer un sursaut : « il faut sortir des discours de la peur ou des discours méritocratiques et travaillerpour la grande masse des jeunes dans leur vie quotidienne ».

Une loi-cadre pour intervenir sur tous les aspects de la vie des jeunes

Des droits nouveaux pour les jeunes

 Inspirée par l’expérience de la loi-cadre contre les violences faites aux femmes, Marie-George Buffet propose aujourd’hui de s’attaquer par la loi à tous les problèmes qui minent la vie des jeunes de France. A l’issue d’un an de consultations des organisations de jeunes, poltiques, syndicales, ou associatives, le projet de loi-cadre propose une série de créations de droits et de services publics à destination des jeunes.

Alors qu’un jeune sur cinq vit sous le seuil de pauvreté, que dans les Zones Urbaines Sensibles (Z.U.S.) le taux de chômage des moins de 25 ans avoisine les 40%, et que près d’un étudiant sur deux est contraint de se salarier pour financer ses études, cette loi-cadre vise à s’attaquer aux urgences les plus criantes. Elle s’articule autour de trois axes. Un droit à l’autonomie qui garantisse à chacun les revenus nécessaires à sa vie par un dispositif d’allocations fondées sur un socle universel. Une série de droits à garantir en priorité comme l’accès à la santé et le droit au logement par le développement massif des logements publics notamment des résidences universitaires ainsi que des lieux de prévention et d’accès aux soins. Enfin, une action offensive pour le droit au travail qui vise à faire reculer significativement la précarité des jeunes.

Sortir les jeunes des sous-sols du Travail

Mme Buffet insiste, « les jeunes sont aujourd’hui dans les sous-sols du salariat ! ». Pour faire reculer le « sas de précarité » que subissent les jeunes jusqu’à 28 ans aujourd’hui, la loi-cadre vise à réformer tous les dispositifs détournés de leur vocation de formation initiale que sont les stages, l’alternance et l’apprentissage pour les encadrer et les renforcer. Au-delà, c’est par l’intervention des salariés dans la gestion de leur entreprise que pourrait s’organiser ce recul de la précarité de masse. La proposition de loi prévoit en effet de renforcer le droit d’alerte des syndicats lorsqu’une entreprise multiplie les propositions d’emplois précaires à un jeune alors que celui-ci pourrait se voir proposer un CDI.

 Dessin-jeunes-precaires.jpg


C’est peut-être le point essentiel de cette loi. Le caractère indissociable des droits qu’elle entend mettre en œuvre doit leur permettre d’être un levier qui s’attaque durablement aux inégalités qui touchent les jeunes et pèsent sur l’ensemble de la société. Organiser concrètement la sortie de la précarité de masse, participer à redonner toute leur place aux jeunes dans la vie citoyenne et culturelle du pays, créer les conditions d’une véritable démocratisation des systèmes de formations, tout cela aurait un impact durable sur toutes les tensions qui aggravent aujourd’hui la crise politique et économique que nous traversons.

C’est bien d’avenir qu’il s’agit avec cette loi, pour les jeunes et pour un autre projet de société, loin des dispositifs particuliers qui ne manqueront pas d’être proposés dans l’année qui vient, la député veut faire entrer les jeunes dans le droit commun. Alors Marie-George Buffet n’élude pas les défis à relever. Assumant l’effort financier considérable que ces choix impliquent, elle explique qu’il est temps de faire table rase de solutions qui ont prouvé leur inefficacité pour en mobiliser toutes les ressources aujourd’hui saupoudrées et penser un autre cadre de répartition des richesses. Surtout, elle interpelle largement les jeunes, leurs organisations, leurs conseils locaux : « c’est par la mobilisation que nous imposerons l’adoption de cette loi, quelle que soit la majorité qui sortira des urnes ».

Nicolas Bescond

Un article d'Avant Garde le journal des Jeunes Communistes

link

Lgo Avant Garde

 

 

A Noter: LES PROPOSITIONS DE LA JC

Tag(s) : #JEUNES

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :