Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

logo pcf fdg cartouche cmjn

 

 

Le souhait de primaires à gauche, en vue des municipales, s’exprime au sein des socialistes vauclusiens. Il appartient, bien sûr, à chaque formation de choisir le mode de désignation de ses candidats.

Le PCF n’est pas favorable aux primaires car celles-ci focalisent le débat sur un choix de personnes au détriment du débat d’idées et des programmes.

La preuve, c’est la  primaire socialiste à la présidentielle : les prétendants qui s’y sont opposés mènent aujourd’hui, ensemble, la même politique. Alors que le Front de Gauche, en refusant d’y participer, a exprimé, avec ses 4 millions d’électeurs, la volonté de faire autrement à gauche en s’attaquant à la finance et aux politiques libérales.

Le système des primaires favorise le « bi-partisme» entre la droite et la force dominante à gauche, aujourd’hui le PS, marginalisant ainsi les autres forces de gauche et écologistes.

Personne ne peut nier que la gauche diverge dans ses analyses et ses propositions pour sortir de la crise : la seule primaire qui vaille, c’est la campagne du 1er tour d’une élection qui permet le débat d’idées à l’issue duquel les électeurs de gauche définissent les conditions du rassemblement au 2ème tour.

Le Parti Communiste a fait le choix du Front de Gauche, stratégie de rassemblement des forces de la gauche de transformation sociale, ce sont à ces forces-là de désigner démocratiquement leurs portes paroles. C’est ce que nous ferons bientôt.

Cela ne s’oppose pas au nécessaire débat sur les conditions de rassemblement des forces de gauche pour porter des politiques anti-austérité et pour battre la droite et l’extrême droite.

 

 

Avignon, le 15 février 2013

 

Tag(s) : #AGIR AVEC LE PCF

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :