Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Capture-d-ecran-2012-02-19-a-08.07.24.png

TROP, C’EST TROP !


 En France, comme partout en Europe, disons

STOP A L’AUSTERITE

 

 

Décidément, Il n’y a pas qu’en Grèce que les salariés subissent une cure d’austérité ! En France, les mesures annoncées par le gouvernement ne vont pas améliorer la situation des millions de salariés et de retraités français déjà fortement touchés par le chômage, les plans sociaux (comme à Continentale Nutrition), la baisse des salaires et des pensions...

TVA dite « Sociale » : En augmentant l’impôt le plus injuste (que l’on soit smicard ou milliardaire la TVA est la même pour un kilo de viande, une télé ou un paquet de pâtes), c’est une nouvelle baisse du pouvoir d’achat qui est programmée. Ceci aura une incidence sur la consommation et donc à terme sur l’emploi. Après les exonérations de charges sur les heures supplémentaires, les aides sur les salaires inférieurs à 1,6 fois le SMIC, c’est une nouvelle façon pour le gouvernement d’opérer un transfert de charges, de ceux qui achètent la force de travail vers ceux qui la vendent, et d’attaquer en même temps notre Sécurité Sociale ! Avec ce transfert des cotisations patronales sur l’impôt, notre système de protection sociale risque d’être très gravement fragilisé.

« Accord de compétitivité » : La majorité parlementaire tente un coup de force en modifiant le droit du travail. Les salariés ne pourront plus exiger le respect de leur contrat de travail en particulier sur les horaires et la rémunération. Ils n’auront d’autres choix que d’accepter le chantage emploi contre nouveaux horaires ou/et baisse de salaire, sinon, c’est le licenciement sans recours. C’est une remise en cause sans précédent du droit du travail dans notre pays et un nouveau cadeau au patronat.

Les mesures d’austérité ne sont pas la réponse à la crise, au contraire !

Elles produisent d’énormes dégâts sociaux. On ne peut pas continuer à imposer des mesures qui ne marchent pas, qui enfoncent les pays dans la crise et appauvrissent de plus en plus de salariés, chômeurs et retraités.

La CGT, membre de la Confédération Européenne des Syndicats (CES) entend prendre toute sa place dans la riposte qui s’organise le 29 février dans tous les pays d’Europe.

Age de départ à la retraite, durée légale du travail, conventions collectives, procédures de licenciement, salaire minimum, droit de grève, service public, protection sociale... tout devrait passer à la moulinette de la « compétitivité » pour protéger les actionnaires, les grands groupes, au nom d’un libéralisme qui opprime tous les peuples européens.

Et pour se faciliter encore plus la tâche, ils s’apprêtent à signer un 
nouveau traité, le 1er mars prochain, élaboré à quelques-uns en dehors de toute procédure et consultation démocratique. Ce traité imposerait un carcan budgétaire et économique à tous les gouvernements. L’austérité s’imposerait à tous encadrant toute négociation au niveau national, sectoriel et d’entreprise et réduisant les capacités d’intervention des organisations syndicales.
Ce traité est contraire à l’Europe sociale à laquelle nous aspirons, à laquelle aspirent les peuples.

En Vaucluse, comme partout en Europe, soyons nombreux à condamner cette austérité en manifestant

le 29 février à 14h00, du « Pont de l’Europe »

à la Préfecture en passant par la gare centre.

Pour en savoir plus ...

Vous pouvez trouver des tas d’infor- mations sur cette journée d’action européenne en consultant la page internationale de notre site web ; www.cgt84.com

A l’appel des organisations syndicales CGT – FSU – Solidaires et UNSA

Tag(s) : #JE LUTTE DES CLASSES

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :