Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour Audrey Pulvar, qui, dans son ouvrage Libre comme Elles, rend hommage aux femmes qui l’ont guidées dans son parcours personnel et professionnel, la journée internationale contre les violences faites aux femmes permet de mettre en lumière le drame des femmes battues ou maltraitées. Mais « une journée ne suffit pas », affirme la journaliste qui tient à dénoncer « la  violence économique, plus insidieuse, mais non moins grave dont les femmes sont les premières à payer le lourd tribut. Leur corps est trop souvent réduit à une marchandise, par la publicité ou, pire, par la prostitution souligne-t-elle. Et, elles sont particulièrement concernées par le travail à temps partiel non choisi tout comme le fait d’élever seules des enfants avec de faibles ressources. » 


 

Tag(s) : #AGIR AVEC LE PCF

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :