Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

A l'occasion du repas organisé lors de la fête de l 'Humanité, e message d'Yves Bréchet aux amis de la revue

Yves Bréchet ne pouvant pas venir au repas de la revue, a tenu à nous écrire ce message d'encouragement et de sympathie, que nous n'avons pas manqué de lire hier soir... nous vous en faisons partager le contenu ici :
 

--------------------------------------
 

 

" Aux amis de la revue Progressistes "

le 7 septembre 2019,

Pour la première fois depuis quelques années, je ne peux être présent à la réunion annuelle de la revue, et je vous prie de m’en excuser.

J’en suis bien désolé car, au-delà de l’amitié que je vous porte, je considère cette revue comme un des derniers refuges d’une pensée libre et ouverte sur le progrès scientifique dans un monde qui devient de plus en plus irrationnel, technophobe, et qui refuse la science et l’innovation technique tout en vivant hypocritement de ses acquis, quand ce n’est pas en confisquant ses profits.

Vous incarnez le progressisme, c’est-à-dire la conviction que le progrès technique dans une perspective de progrès social est porteur d’avenir. Alors que l’ensemble de la gauche semble enivrée d’un rousseauisme mal digéré et se montre aujourd’hui indigne de l’héritage des lumières qu’elle avait si longtemps porté, vous continuez à porter le flambeau. Dans d’autres zones de l’espace politique, ceux pour qui le contenu a depuis longtemps cédé la place au discours, et qui s’attribuent sans vergogne le qualificatif de progressiste sacrifient de façon pathétique aux nouvelles modes, bradent l’héritage de science et d’industrie que nous ont laissé les générations précédentes, et vendraient leur âme pour un plat de lentille bio.

Devant cette double menace, d’une part d’une perte de sens et d’autre part de perte de contenu, la revue Progressiste occupe une place à part. Tous ceux qui comme moi ont consacré leur vie à la science et à la technique, tous ceux qui pensent que la rationalité scientifique est le bien de tous, tous ceux qui savent que la richesse est liée à ce qu’une société produit et non à l’écume des effets de mode et la fumée des acrobaties bancaires, tous les héritiers du siècle des lumières se sentent chez eux dans la revue. Les illuminés des nouvelles religions vertes, et les courtisans des thuriféraires du marché sont vos ennemis et croiront vous insulter en vous traitant de « scientistes », répondez leur que la compagnie de Diderot vous convient mieux que celles de leurs maîtres à ne pas penser.

Je souhaite longue vie à la revue Progressiste, et j’invite tous ceux pour qui le mot « progrès » a un sens à l’aider dans son noble combat."

Yves Bréchet, membre de l’académie des Sciences,

Tag(s) : #AGIR AVEC LE PCF

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :